Carouge la magnifique

Imprimer
photo_carouge_blog.jpg

Carouge est une ville prospère, tolérante et pleine de vie. Elle fait pourtant aujourd'hui face à un double défi, directement lié à son succès.

Le premier risque pour Carouge est de se transformer en lieu de fête permanent qui en exclurait ses habitants, obligés de s'exiler pour pouvoir se reposer. Quelque chose entre les Pâquis et Disneyworld. Ce risque préoccupe en ce moment le Conseil municipal qui étudie diverses possibilités de réduire les nuisances tout en préservant l'esprit de Carouge.

Mais un deuxième risque beaucoup plus sournois pèse sur le devenir de Carouge. C'est ce que j'appellerai l'embourgeoisement. On transforme les échoppes en galeries qui n'ouvrent que quelques heures par semaine, permettant à leurs propriétaires de tuer l'ennui de leur condition de rentier. Les restaurants populaires deviennent des lieux chics et branchés que les Carougeois peuvent de moins en moins se payer. Les immeubles du vieux Carouge sont rénovés et convertis en appartements luxueux aux loyers exorbitants.

Cela nous amène de nouveaux habitants qui ne supportent plus les nuisances sonores carougeoises. Les bruits du marché, de la Vogue, des bistrots, les cris des enfants. Jusqu'aux cours intérieures qui ressemblent de plus en plus à des salles d'exposition.

Pour que Carouge la magnifique ne se transforme ni en Eurodisney, ni en une cité dortoir à l'image de Champel, il faut que la commune devienne un acteur immobilier de premier plan de manière à pouvoir orienter le devenir de notre cité. Elle en a aujourd'hui enfin les moyens.

 

Lien permanent Catégories : Carouge 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.