Pour une vraie sécurité grâce à une politique de proximité

Imprimer
blog_video_cameras_2010.jpg

La rentrée va voir rejaillir le débat sur les caméras de surveillance à Carouge. A entendre certains partis, c’est LA solution qui permettra enfin de distinguer les honnêtes citoyens des méchants. On leur porte tellement de vertus que certains pensent même qu’elles permettront de lutter contre les nuisances sonores.

 

 

En fait, la seule chose qui est sûre, c’est qu’il s’agit d’un système couteux dont l’efficacité est loin d’être démontrée. Utiles pour surveiller des lieux fermés au public, les caméras ne sont pas adaptées aux espaces publics libres d’accès tels que rues et places. De plus, elles créent un faux sentiment de sécurité et sont très intrusives, mettant en péril la sphère privée des habitants.

 

Il faut au contraire mettre en place une vraie politique sécuritaire de proximité qui lutte efficacement contre les abus perpétrés dans notre cité.

C’est pourquoi les verts ont déposé ce printemps une motion au Conseil municipal invitant le Conseil administratif à prendre enfin des mesures pour améliorer la situation. Concrètement, nous y demandons de continuer les expériences menées par le service social et de renforcer la présence à pieds des gardiens de l’ordre sur Carouge en procédant immédiatement au recrutement d’agents de police municipale supplémentaires. Nous y proposons également de mettre en place des contrats de quartier et de développer le commerce de proximité et les aménagements urbains afin de favoriser la convivialité. Outre un renforcement du rôle et de la formation des concierges, nous souhaitons voir créés des postes d’ilotiers communaux et développées des campagnes de communication axées sur le respect. Enfin, nous appelons le Conseil administratif à inciter les commerçants carougeois à abandonner toutes les stratégies qui favorisent les abus d’alcool (happy hours, consommations alcoolisées gratuites pour les jeunes filles, etc...).

 

Seule une telle approche globale visant à ce que les habitants se réapproprient l’espace publique permettra de renforcer durablement la paix sociale à Carouge.

Lien permanent Catégories : Carouge 3 commentaires

Commentaires

  • Nicolas

    Le PDC qui a lancé la motion sur les caméras de surveillance et par ce biais ouvert le débat sur la sécurité n'a jamais dit que c' était La Solution mais simplement un des "instruments" qui doit impérativement être lié autres pour que cela fonctionne (instruments connus de tous et dont tu parles)

    pour les coûts, je souris car tous les "instruments" que tu mentionnes sont plus chers que les cameras et se sont des frais récurrents. les cameras nous pouvons les retirer du jour au lendemain

    a plus

  • Salut Stéphane,

    Mais que ferions-nous sans le PDC ;-).
    Non, je te rassure, nous avions déjà réfléchi et discuté de sécurité avant votre motion. Et celle-ci n'a jamais parlé de mettre en place diverses mesures mais bien d'installer des caméras (sans même en avoir précédement étudié l'utilité).

    Quant au coût, je persiste et signe. Car en dehors des coûts d'investissement (caméras, installation, etc...), il y aura de nombreux coûts directs d'exploitation (maintenance du système, coûts de fonctionnement divers,...)et indirects (salle de visionnement, collaborateurs/trices assermenté dont la fonction consistera à visionner les bandes,...).

    Des centaines de milliers de francs d'investissement (et sûrement la même chose pour l'exploitation) pour un système qui selon toute vraisemblance n'aura aucun effet si ce n'est de déplacer d'une ou deux rues une partie de la délinquance, c'est trop cher et surtout ridicule. D'autant plus si tu parles déjà de les retirer.

    A bientôt

  • Nicolas

    Je crois que tu as mal lu le texte de la motion PDC , elle ne dit pas de mettre des cameras mais demande au CA de faire une étude sur la possibilité de mettre des cameras (étudier veut dire faire un travail sur tout le dossier, efficacité, coûts, confidentialité des données, et j'en passe)

    a plus

Les commentaires sont fermés.