• C'est beau la neige

    Imprimer

    blog_photo_la-cigale-et-la-fourmi.jpg

    J'ai eu la chance de passer la journée de samedi à Lausanne où il est tombé au moins 10 cm de neige fraiche. Autant vous dire qu'avec les rues pentues, ca n'était pas coton de se déplacer. Et pourtant, je n'ai pas observé le moindre problème si ce n'est des gens qui s'amusaient.

    D'abord parce que les rares automobilistes se sont montrés patients et respectueux. Ils roulaient tout doucement. Ensuite parce que les utilisateurs des transports publics ont fait preuve de compréhension envers les conductrices et conducteurs. Car hormis le métro, les transports publics fonctionnaient là aussi par intermittence. Enfin et surtout parce que le centre de Lausanne est truffé de rues et places piétonnes qui se sont très vite transformées en villages de Noël amenant joie et dépaysement auprès des habitants de tous âges. Dès lors, chacun pouvait déambuler à son rythme et la voirie a pu faire son travail en toute sérénité.

    Je ne sais pas combien d'accidents sont survenus a Lausanne ce week-end mais sûrement pas autant qu'à Genève où les automobilistes considèrent malheureusement toujours comme un droit de pouvoir accéder avec leur voiture à tous les lieux et par tous les temps (D'ailleurs pour certains constituants Genevois, ce droit semble même encore plus inaliénable que l'accès au logement).

    Devant les grands boulversements que notre société nous annonce, il serait temps que les genevois pensent à modifier leur comportement et acceptent de laisser de temps en temps leur voiture au garage. Quant aux autorités, elles pourraient commencer par piétonniser quelques rues et places, histoire que, comme la cigale de Lafontaine, on ne se retrouve pas trop démunis lorsque l'hiver suivant sera là.

    Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire
  • Carouge doit s’engager pour le logement

    Imprimer
    construction_novembre2011.gif

    Le dossier du logement a beau être compliqué, on ne comprend pas pourquoi Genève n'arrive pas à le gérer d'une manière constructive (dans tous les sens du terme !!). On s'étonne toujours de voir avec quelle lenteur les projets avancent. En fait, alors qu'on s'attend à ce qu'on nous soumette des projets comprenant un maximum de logements, certains n'hésitent pas, à l'exemple des Cherpines Charrotons, à y inclure des réalisations contestables. Pensaient-ils vraiment pouvoir passer en force avec ce déclassement afin d'y réaliser des milliers de bureaux et un centre sportif surdimensionné ? Et c'est ainsi que tous les projets s'enlisent.

    Mais en attendant que tout le monde se mette d'accord, que les promoteurs deviennent moins gourmands et que l'Etat comprenne que la promotion économique devrait aussi s'adapter aux infrastructures genevoises (et non forcément l'inverse), que peut faire une commune comme Carouge pour encourager la construction de logements ?

    Pour les Verts carougeois, elle doit s'engager activement dans l'acquisition de terrains et de bâtiments. Grâce à cette politique, elle pourra ensuite mettre ces terrains et bâtiments à disposition de fondations ou coopératives afin de construire des logements abordables pour toutes les catégories d'habitants. Et surtout, en devenant un acteur non négligeable du marché de l'immobilier, la Ville de Carouge pourra agir concrètement sur le développement de son territoire.

    Devant l'apathie du Conseil administratif, nous déposerons dans deux semaines une motion lui demandant d'entreprendre des démarches proactives dans ce sens. En premier lieu, nous voulons que tous les propriétaires sur Carouge soient contactés afin de leur signifier l'intérêt de la commune d'acquérir des terrains et bâtiments.

    Lien permanent Catégories : Carouge 12 commentaires
  • La droite « modérée » perdrait-elle son calme ?

    Imprimer
    blog_démago_blabla.jpg

    Les propos et slogans de l'Entente donnent de plus en plus dans la caricature et l'exagération. Plus rien avoir avec la posture rationnelle dont ils continuent à se prétendre les seuls héritiers. Il devient en effet très difficile de différencier leur stratégie de communication de celles du MCG et de l'UDC.

    Prenez par exemple l'affaire des «cycloterroristes ». On est en principe tous d'accord pour condamner les cyclistes mettant en danger les piétons. Mais de là à les considérer comme l'égal de Ben Laden, il y a un fossé qu'un magistrat réfléchi et rationnel ne devrait pas franchir.

    Autre exemple qui concerne l'entente : la votation pour une fiscalité plus juste. Ils annoncent à grands cris que si l'initiative venait à être acceptée, nous vivrions un « enfer fiscal ». Ici, de deux choses l'une, soit c'est une stratégie de campagne et cela confirme que la démagogie n'a plus de secret pour eux, soit ils pensent vraiment qu'en cas de victoire, nous vivrions un enfer fiscal en Suisse. Et alors là, je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée émue en imaginant leur souffrance au quotidien à Genève. Genève où la fiscalité des plus riches est aujourd'hui déjà sensiblement supérieure à ce seuil.

    Ressaisissez-vous Mesdames et Messieurs de l'Entente, la démagogie vous va si mal !!

    Lien permanent Catégories : Genève 2 commentaires