• Le 13 mars : Allez voter !!

    Imprimer
    blog_verts_carouge.jpg

    Le mois de mars arrive et avec lui, les élections municipales.

    Pour Genève, elles revêtent cette année une importance particulière. Avec un taux de chômage qui ne baisse pas, une crise du logement sans précédent et le trafic motorisé qui congestionne et pollue de plus en plus notre cité, d’énormes défis attendent les autorités. Au vu de ce tableau assez sombre, la tentation serait forte de voter pour ceux qui s’opposent et crient le plus fort, pour les « neinsager ».

    Mais ça serait une grosse erreur car ce dont ont besoin les habitantes et habitants ce sont des solutions concrètes et réalistes. Solutions que les Verts vous proposent et qui sont décrites dans notre programme (voir notre site Internet : www.verts-carouge.ch). Dès lors je ne peux que vous inviter à voter pour les Verts.

    Pour Carouge, il faut glisser dans l’urne la liste no3. Une liste qui allie diversité et qualité. Sans oublier que c’est la plus paritaire de la commune !!

    1 Nicolas Walder, Sociologue, Directeur de Genèveroule, Président de l’EMS des Pervenches

    2 Sonja Molinari, Politologue, Chargée de projets dans le domaine de la coopération et du développement

    3 Pierre Maulini, Directeur d’un studio d’enregistrement et doublages, Membre du comité de la Loterie Romande

    4 Corinne Murbach, Coordinatrice TV à la Radio-Télévision Suisse

    5 Didier Prod’Hom, Architecte à l’Office cantonal du logement et enseignant à l’HEPIA (vacataire)

    6 Isabelle Juan-Milbert, Politologue, Professeure à l’IHEID

    7 Damien Rochette, Adjoint Direction générale de l’action sociale, Vice-président de Pro Natura Genève

    8 Catherine Marti, Praticienne de Shiatsu, Coordinatrice du parcours d’accueil des nouveaux habitants de Carouge

    9 Renato Scariati, Géographe, Bibliothécaire-documentaliste à l’Université de Genève, membre de l’association des parents d’élèves de la Tambourine

    10 Denise Martin, Ancienne débutée du Gd-Conseil, Fondatrice de l’association culturelle « la Cie des Mots »

    11 Andreas Fuhrer, Employé de banque, Membre du Comité de l’association des habitants de la Tambourine

    Investissez pour l’avenir : Votez Verts

    Lien permanent Catégories : Carouge 5 commentaires
  • Gouverner ou s'opposer : les Verts carougeois ont choisi

    Imprimer
    blog_menteur.gif

    Le samedi matin, tous les partis politiques se retrouvent sur la place du marché à Carouge. Chacun amenant ses programmes et arguments. Certains profitent même de la campagne pour lancer des initiatives un peu "démago" comme la carte privilège qui permettra aux carougeoises et carougeois de bénéficier de rabais dans les établissements subventionnés par la commune. Ils sont sûrs d'avoir leurs signatures, car comment être contre? Surtout qu'ils ne nous expliquent pas comment ils comptent la financer cette carte (augmentation pour les non-carougeois ou subventionnement supplémentaire ?). Car in fine, il faudra bien que les institutions couvrent ces rabais.

    Mais sur cette place, on peut aussi différencier les partis dont le programme se résume à critiquer les actions des autres et ceux qui proposent des solutions concrètes et originales. C'est le cas des Verts qui n'ont pas vocation à se cantonner à un parti d'opposition. Nous avons prouvé, avec nos récents Conseillers et Conseillères d'Etat ainsi que nos différents Conseillers administratifs dans d'autres communes, que nous savions gouverner avec cohérence et détermination. Et tout aussi important, nous avons prouvé que nous savions assumer nos décisions. C'est cela aussi gouverner.

    C'est pourquoi, sur la place du marché le samedi matin, on rigole aussi beaucoup lorsque des partis qui se sont opposé au système des macarons à Carouge depuis des années l'intègrent dans leur programme. Ou alors lorsque les partis qui ont (ou ont eu) des représentants au Conseil administratif de Carouge et ce à plusieurs reprises nous promettent monts et merveilles. 

    Alors venez nous rejoindre pour rire ensemble sur la place du marché tous les samedis matin jusqu'au 16 avril et surtout VOTEZ LE RENOUVEAU : LA LISTE NO 3, LES VERTS.

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 0 commentaire
  • Adapter la promotion économique

    Imprimer
    grenouille.jpg

    Certains à Genève, à l'instar de  la grenouille de Lafontaine, n'ont comme objectif que de grossir. Ca semble être le cas de ceux s'occupant de la promotion économique du canton dont la boulimie parrait sans limites.

    La question qu'on est en droit de se poser aujourd'hui est: "pour faire quoi ?"

    Les nouvelles sociétés attirées par une fiscalité avantageuse sont généralement celles dont les structures permettent un déménagement rapide. C’est-à-dire celles qui n’ont que peu de personnel et surtout qui voyagent avec !! C’est ainsi que ces entités louent des locaux et logements à prix d’or sans pour autant créer d’emplois (ou très peu).

    Car l’attractivité économique de Genève, qui est alimentée entre autres par une politique fiscale  agressive, commence à péjorer gravement la vie des habitants : prix des logements en hausse constante, ville congestionnée, espaces de détente se restreignant, tout cela avec un taux de chômage qui reste très élevé.

    Le problème c’est que leur arrivée massive risque aujourd'hui de faire fuir des entreprises qui elles offrent des emplois aux habitants. Ces sociétés-là peinent à trouver des locaux adéquats et abordables sur un marché trop tendu.

    Il devient donc urgent que nos autorités développent un plan d'action qui fixe des objectifs réalistes et durables pour notre canton. Ceux-ci devraient viser en priorité à atténuer les différents maux genevois que sont le chômage, la crise du logement et locaux commerciaux, le trafic motorisé et la pollution.

    Les réflexions pourraient par exemple nous amener à :

    • Orienter notre promotion économique vers des sociétés créatrices d’emplois locaux, respectueuses de l’environnement et prêtent à s’investir à Genève sur le long terme ;
    • Limiter la promotion économique aux capacités d’accueil de Genève ;
    • Créer du logement abordable rapidement (coopératives d’habitations, …) afin de contenir l’explosion des prix;
    • Développer des transports publics rapides et surs (métro ?) mettant des villes comme Annecy, Gex, St-Julien ou Nyon à 5 ou 10 minutes du centre de Genève. Cela permettrait de réduire fortement le trafic de transit sans avoir besoin de loger tout le monde sur le canton.

    Car l'objectif de toutes ces politiques devrait être le même, soit d’améliorer le quotidien des habitants et de leurs descendants. Dès lors, une approche globale est nécessaire.

     

    Lien permanent Catégories : Genève 7 commentaires
  • L'élu UDC doit être exlu

    Imprimer
    blog_voisin.jpg

    Une enquête est en cours sur un élu UDC pour avoir menacé une voisine avec une de ses armes. Cela est grave, très grave. Mais sur ce point, le Conseil municipal est unanime, ce sera à la justice de trancher.

    Toutefois, dans cette affaire, l’élu UDC a commis un autre crime. Il a abusé de sa qualité de membre de la fondation HLM (propriétaire des Tours de Carouge) pour menacer sa voisine d’expulsion.

    C’est pourquoi le conseil de la Fondation HLM a demandé au Conseil municipal d’exclure ce membre. Selon les statuts de cette Fondation, il appartient en effet au Conseil municipal de décider. C’est donc ce qu’il fera prochainement selon une procédure mise en place pour permettre au concerné de plaider sa cause.

    En ce qui me concerne, ma position est claire : il faut l’exclure de la Fondation HLM.

    Je tiens à préciser que cette décision n’est pas motivée par son appartenance politique. Je considère toutefois qu’en agissant ainsi, il a non seulement abusé de sa fonction mais a décrédibilisé tous les élus et membres des conseils de fondations qui travaillent, eux, au service de la population.

    Alors, à moins que de nouveaux éléments viennent prouver son innocence, je demande à ce que des sanctions soient prises. Il en va de notre crédibilité.

    Lien permanent Catégories : Carouge 11 commentaires
  • Non aux pressions !

    Imprimer
    blog_plq_02_2011.jpg

    Hier soir au Conseil municipal, le Conseil administratif nous demandait de voter un préavis pour un Plan localisé de Quartier au lieu dit "îlot des Menuisiers", soit entre la rue de Veyrier et la rue des Moraines.

     

    Le plan, très incomplet et faisant une fois de plus fi de toute l’histoire du quartier, ne nous plaisait pas. Nous souhaitions aussi plus de temps pour l’étudier.

    Que nenni, notre Maire harangue ma collègue Sonja Molinari pour lui signifier d’une façon virulente que nous ne pouvons pas le renvoyer en commission car l’Etat ne nous donne que 45 jours et que de toute façon il ne s’agit que d’un préavis, donc d’une importance toute relative.

    En gros, lorsqu’il nous présente un projet concocté avec son bientôt collègue de parti Marc Müller, on devrait systématiquement le préaviser favorablement, et sans poser de questions s’il vous plait !!

    Les Verts ne l’entendent pas de cette oreille. Après l’épisode du quartier de la Tambourine où notre Maire n’a pas tenus ses promesses, nous avons décidé de ne pas céder à ce diktat.

    Nous avons donc demandé et obtenu le renvoi de ce projet en commission des travaux afin de pouvoir l’étudier plus en détail.

    En tant qu’élus, nous devons rendre des comptes aux habitant-e-s. Il est de notre devoir d’étudier les projets qui nous sont soumis. Le préavis d’une commune, s’il n’est pas contraignant, n’en reste pas moins un instrument de pression sur l’Etat, même s’il arrive au-delà des 45 jours !!

    Lien permanent Catégories : Carouge 8 commentaires