• Automobilistes : votez OUI à la mobilité douce le 15 mai !

    Imprimer
    blog_mobilité douceb.jpg

    Le titre peut sembler étonnant. Et pourtant il repose sur une logique implacable :

    1) Pour désengorger le trafic, il faut transférer le plus de monde possible vers la mobilité douce ou les transports en commun.

    2) Le confort et surtout la sécurité des aménagements sont reconnus comme des éléments décisifs dans la décision d’abandonner temporairement ou définitivement le transport motorisé individuel pour ses déplacements quotidiens.

    3) Chaque voiture qui reste au parking une journée réduit d’autant les embouteillages. Dès lors, c’est à chaque fois quelques secondes de moins passées dans les bouchons pour les autres automobilistes.

    Et puis, si mes arguments ne vous ont pas convaincu, vous pouvez toujours visionner les aventures de la famille purée produite par le comité d’initiative avec la voix de Jean-Charles Simon (http://vimeo.com/22600829).

    Cette vidéo vous rappelle que l’insécurité des cyclistes et des piétons peut toucher tout le monde. Alors si, comme moi, vous souhaitez  changer la fin du film : Votez OUI à la mobilité douce le 15 mai

     

  • Merci

    Imprimer
    AutreBeauBalcon.JPG

    Aujourd’hui, avec mes colistières, nous avons juste envie de vous dire merci. Merci à toutes celles et ceux qui ont soutenu l’Alternative Carougeoise dans cette élection historique en votant nos listes. Merci à toutes les Carougeoises et Carougeois qui se sont engagés pour que cette campagne soit couronnée de succès. Merci pour la confiance que vous nous accordez.

     Nous le savons, c’est à vous que nous devons notre élection. Nous ne l’oublierons pas !

  • Abolir les forfaits fiscaux à Genève : une bonne affaire!

    Imprimer
    blog_forfaits fiscaux.png
    Les Zurichois ont tranché il y a deux ans et... ils ont gagné. C'est incroyable. Alors que la droite prédisait une catastrophe pour Zürich avec les riches contribuables qui allaient s'expatrier en masse, la réalité est tout autre.

    Tout d'abord, seuls 46 % des étrangers au bénéfice de tels forfaits ont déménagé hors du canton. L’augmentation des impôts payés par les 54 % restants compensant déjà en bonne partie le manque à gagner lié à ces départs. Ensuite ces 46% ayant quitté leurs résidences, ils ont été immédiatement remplacés par des habitants tout aussi riches mais qui paient plus d’impôts. Dès lors, les communes concernées ont le sourire.

    Sur l'expérience Zurichoise, on peut aujourd'hui anticiper qu'une telle décision aurait, à Genève, des effets encore plus bénéfiques. Car contrairement au canton de Zürich, le territoire de Genève est exigu. Et qui dit territoire exigu dit nombre de résidences de luxe restreint. C'est pourquoi de nombreux riches vivent actuellement sur France ou sur le canton de Vaud faute d’avoir trouvé une résidence de luxe disponible à Genève.

    Ainsi, il serait dans l'intérêt même de Genève que les bénéficiaires de forfaits fiscaux s'expatrient. En quittant Genève, ils laisseraient la place (soit leurs résidences de luxe) à des contribuables tout aussi riches mais qui eux payent des impôts sur le revenu et la fortune selon les barèmes en vigueur dans le canton.

    Lien permanent Catégories : Genève 8 commentaires
  • La mobilité douce est prétéritée

    Imprimer
    blog_parking_piétons.jpg

     

     

    41 %. C’est le part de la mobilité douce dans le transport des genevois. Presque autant que le transport individuel motorisé qui ne représente plus que 44 % des déplacements (-8% en 5 ans). Et sachant que ces chiffres datent de 2005, on est en droit de penser que la part de mobilité douce est aujourd’hui encore plus élevée.

    A la vue de ces résultats, on peut envisager deux postures. La 1ère consiste à aborder la question avec une neutralité absolue. C’est un peu celle du TCS qui se réfère souvent au libre choix du mode de transport inscrit dans notre constitution. Une telle approche, basée sur le choix individuel, imposerait de réserver au moins 41 % de l’espace urbain et des investissements pour les infrastructures liées la mobilité douce. Et dans le même temps de réduire à 44 % le financement et l’espace réservés au transport motorisé.

    La 2ème posture est encore moins favorable au transport motorisé. Elle consiste à considérer qu’il est du ressort des autorités d’orienter les comportements des habitants. Dès lors, prenant en compte les nuisances liées au transport motorisé (CO2, bruit, sédentarité, …), l’Etat devrait favoriser les modes de transport doux en leur accordant encore plus d’espace.

    Finalement, quelle que soit l’approche retenue, on constate que la mobilité douce reste le parent pauvre de la politique de transport. Au prétexte qu’ils ne font pas de bruit, qu’ils sont bon marché et qu’ils ne prennent que peu de place, les modes doux ne reçoivent pas l’attention qu’ils méritent.

    C’est pourquoi les autorités devraient s’engager urgemment dans un rééquilibrage des moyens attribués aux divers modes de transports. Avec l’établissement d’un plan directeur de la mobilité douce, Madame Künzler a posé les bases de ce rééquilibrage. Malheureusement, cela n’engage en rien le Gd-Conseil a voter les mesures et les budgets nécessaires.

    C’est pourquoi, afin que les autorités mettent fin à la discrimination qui est faite aux piétons et cyclistes, les citoyens doivent voter OUI le 15 mai prochain à l’initiative cantonale pour la mobilité douce.

     

  • FER et UDC : dans l'intérêt des entrepreneurs ?

    Imprimer
    blog_fer_2011.jpg

    La Fédération des Entreprises Romande (FER) a tranché : Pour faire partir ces horribles gauchistes de la mairie de la Ville, elle n’hésitera pas à soutenir le candidat de l’UDC. Il en irait de l’intérêt des entreprises genevoises.

    Je dois avouer que je m’interroge vraiment sur la pertinence de l’analyse de la FER et donc sur son objectivité. Car que l’on pense à la croissance économique de Genève ou à l’intérêt des PMEs, la gauche n’a pas vraiment de quoi faire peur. Au contraire…

    Toutes les villes tenues par la gauche (soit quasiment toutes les grandes villes de suisse) connaissent une attractivité jamais atteinte. Genève en particulier attire chaque année plus d’entreprises. Car pour les multinationales, ce qui importe dans le choix d’une ville ce n’est pas uniquement le taux d’imposition ou le niveau de charges sociales. C’est aussi la paix sociale, la sécurité, l’efficacité des moyens de communication et de transport, la qualité de l’environnement, sans oublier l’importance de l'ouverture culturelle et l’animation de la ville (qui peut faciliter le recrutement de profils pointus pour ces entreprises).

    Et l’attrait de Genève tient également à son profil « international » lié entre autre à la présence de l’ONU. Dès lors, tant pour la paix sociale que pour l’animation de la ville ou pour le maintient des organismes internationaux, soutenir un parti ouvertement xénophobe, opposé à l’entrée de la Suisse à l’ONU et fer de lance de l’interdiction des minarets, me semble un pari très risqué.

    Quant à l’intérêt des PMEs et des indépendants, je pense que, comme pour les paysans, il est mieux défendu par les Verts et la gauche que par les libéraux et l’UDC. Ce sont en effet les Verts avec les autres partis de gauche qui ont régulièrement proposé des mesures visant à favoriser les producteurs locaux et le commerce de proximité. C’est aussi la gauche qui soutient des mesures afin de mieux encadrer la sous-traitance, ceci dans le but de permettre à des entreprises locales engagées socialement et respectueuses de l’environnement d’avoir un avantage compétitif dans les mandats attribués par l’Etat.

    Comme pour les agriculteurs qui se sont vu lâchés par le PLR au profit des lobbys d’importateurs et les médecins lâchés au profit des assureurs, les PMEs suisses ne tarderont pas à réaliser que les Verts et la gauche ne sont pas leurs vrais ennemis.

    La FER, si elle entend vraiment soutenir les entrepreneurs genevois, devrait faire preuve d’un peu plus d’objectivité et arrêter de suivre aveuglément le parti libéral.

    Lien permanent Catégories : Genève 17 commentaires