• Tambourine : les propos dérangeants de plusieurs députés

    Imprimer
    tambourine_2011mai.jpg

    Ce soir, les députés ont majoritairement adopté un projet de loi accordant un crédit pour la construction de la nouvelle HEG sur le périmètre de Batelle. Malgré les oppositions des Verts, de l'UDC et de la majorité des socialistes, ce projet de loi a été adopté, et ce en dépit des demandes répétées de l'association des habitants et du Conseil municipal de Carouge, tous partis confondus.

    Comme l'ont répété en coeur les députés Weiss, Meytan, Hohl, Stauffer ou encore le Conseiller d'Etat Mueller, la formation de nos jeunes et la compétitivité de Genève en matière de hautes écoles sont autrement plus importantes qu'un petit groupe de "privilégiés" qui ne pensent qu'à "protéger leur jardin".

    Le plus choquant ce soir ce n'est pas le résultat du vote qui, malgré tout, était prévisible. Ce sont plutôt les propos tenus par les remprésentants du PLR, du PDC et du MCG qui m'ont interpellé. Ces élus ont en coeur fait passer les habitants de la Tambourine pour des nantis égoïstes et accusé les représentants des autorités carougeoises d'avoir réagit uniquement dans une perspective électoraliste. Comme si seuls les élus cantonaux avaient la hauteur de vue et d'esprit leur permettant d'évaluer l'intérêt collectif.

    Messieurs les députés, vous pouvez voter ce que bon vous semble, c'est votre droit. Toutefois vous devriez vous souvenir qu'une démocratie a besoin de participation et de proximité pour vivre. Ce n'est pas en décriant les autorités locales et les habitants qui s'engagent pour leur quartier que vous améliorerez la cohésion sociale. Et ce n'est pas non plus comme cela que vous accélérerez la réalisation des projets de construction à Genève.

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 10 commentaires
  • Emplois : la préférence aux chômeurs

    Imprimer
    chomage_9.01.09.jpg
    Nous avons à Carouge voté une motion des Verts il y a déjà 6 mois demandant des mesures concrètes en faveur des chômeurs de longue durée (emploi prioritaire dans l'administration, mise en relation avec les entreprises, soutien individualisé complémentaire à l'OCE, Incitation auprès des entreprises pour leur engagement, ...).

    Nous n'avons pas hésité à ce que cette motion privilégie les habitants de Genève, voire de Carouge. Pour moi, ceci n'est pas contraire à l'esprit d'ouverture et de tolérence auquel j'aspire. Tout d'abord parce que nous ne pointons personne du doigt. En donnant une priorité géographique, nous n'accusons pas comme certains les frontaliers ou les étrangers. Nous savons pertinement que de nombreux étrangers vivent à Genève alors que des genevois vivent en France.  Sans parler des pendulaires vaudois, neuchâtelois voire même valaisans. Ensuite il ne s'agit pas de privilégier un groupe de gens mais bien de réparer un domage collatéral de nos choix économiques, soit l'exclusion.

    Non, l'idée n'est pas de discriminer mais de donner une priorité claire à une catégorie de la population genevoise qui souffre d'une exclusion injuste. Je suis persuadé que sans remettre en cause les accords de libre échange avec l'Europe et tout en restant ouvert vers le reste du monde, il est possible, à travers ce type de mesures, de réduire notre taux d'exclus de l'emploi qui reste beaucoup trop élevé.

    Lien permanent Catégories : Genève 4 commentaires