• La Maire de Zürich à Carouge

    Imprimer

    IMG_1176.JPG

    Jeudi soir les autorités exécutives de la ville de Zürich sont arrivées à Genève. Première escale: Carouge. Balade à pied dans notre ville organisée par Gianna Loredan avec découverte de ses jardins privés et escale au sommet de la 6ème tour.


    Vue imprenable sur la cité Sarde et échanges sur les bonnes pratiques entre villes qui, même si elles sont de tailles très différentes, partagent des mêmes principes et objectifs : qualité de vie, solidarité, durabilité, convivialité.

    La visite se termine par un apéritif suivi d’un repas au Café du Marché.

     

    La Maire Corine Mauch  tout comme l’ensemble des autorités de la ville de Zürich repartiront avec le souvenir d’une petite ville adjacente à Genève qui dégage vraiment une atmosphère particulière, une ville où l’ « on ne se sent pas vraiment en Suisse ». Propos presque subversifs à l’heure des festivités du 200ème !

    Lien permanent Catégories : Carouge, Genève, Humeur 0 commentaire
  • Un référendum contre (le théâtre de) Carouge

    Imprimer

    Un référendum vient d’être lancé contre le théâtre de Carouge. Qu’on ne s’y trompe pas. Il ne vise pas seulement la reconstruction de celui-ci mais bien l’activité théâtrale elle-même et met en péril l’avenir de notre cité.

     

    En effet, même si l’activité théâtrale fait partie intégrante du patrimoine de notre pays et particulièrement de notre commune, même si ce théâtre est très populaire et accessible, même si sa renommée dépasse et de loin la région, le théâtre de Carouge reste synonyme de culture « intello » pour certains élus. Cette même culture qu’ils ne comprennent pas. Celle qui fait réfléchir et permet de s’épanouir. Celle qui nous incite à nous interroger sur nous-même et notre rapport au monde.  Celle qui nous invite à découvrir des horizons inconnus.

     

    D’ailleurs il n’y a qu’à lire leurs arguments fallacieux pour se convaincre qu’ils ne visent nullement à ouvrir un débat démocratique mais bien à détruire dans l’œuf un magnifique projet pourtant concerté avec tous les acteurs et porté très largement dans Carouge.

     

    Car ce théâtre est la pierre angulaire du Carouge d’aujourd’hui et de demain. Il fait rayonner le nom de notre commune bien au-delà de nos frontières et draine un nombre important de visiteurs dans notre cité Sarde. Les commerçants, qui très majoritairement soutiennent ce théâtre, ne s’y sont pas trompés. Sans lui, notre centre historique serait appelé, petit à petit, à se vider de ses activités et donc de son animation.

     

    Ce théâtre est aussi au cœur des préoccupations du développement de notre ville. Avec 12'000 habitants supplémentaires prévus d’ici 30 ans, y compris dans le quartier du PAV qui doit être entièrement réaménagé, nous devrons créer, n’en déplaise aux référendaires, des lieux sportifs et culturels pour nos habitants. Refuser d’adapter une structure existante au risque qu’elle disparaisse sachant qu’il faudra de toute façon en créer de nouvelles rapidement serait totalement incompréhensible.

     

    Et ce théâtre doit être reconstruit. Tous les spécialistes, culturels ou architectes, vous le diront. La simple remise aux normes du théâtre avec création des espaces nécessaires n’est pas une option, d’autant plus que le coût serait in fine le même pour notre commune, soit environ 21 millions. Car sur les 54 millions prévus pour la reconstruction du théâtre (et non 62 millions comme avancé par les référendaires), 33 millions seront pris en charge par d’autres partenaires, privés et publics.

     

    Quant à l’argument consistant à prétendre que le lancement du référendum participerait à alimenter la démocratie participative, il n’est tout simplement pas crédible. J’aimerais rappeler aux Conseillers municipaux référendaires que s’ils souhaitent vraiment renforcer l’esprit de concertation, de discussion et donc la démocratie dans notre cité, ils devraient commencer par assister et participer aux séances préalables de travail et surtout être présents au Conseil Municipal lorsque justement on votait sur l’ouverture d’un crédit d’étude pour le théâtre de Carouge!!

     

    Pour toutes celles et ceux qui sont sensibles à la qualité de vie et l'harmonie de notre cité sarde, rappelez-vous que là se trouve le vrai enjeu de ce référendum.  Réfléchissez donc à deux fois avant de le signer!

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Carouge, Genève 1 commentaire