Le lobby pronucléaire est responsable

Imprimer
nucléaire japon.jpg

Va-t-on connaître le pire au Japon ? Personne ne le sait.

La situation est sous contrôle dit le gouvernement japonais alors qu’il évacue la population dans un rayon de 20 km autour de la centrale en demandant aux autres de rester chez eux, de porter des masques et de se couvrir le corps. Dès lors, personne ne se hasarde à un pronostic.

Mais dans tous les cas, quelles qu’en soient les conséquences, cette tragédie aura démontré que la sécurité des centrales nucléaires est loin d’être assurée.

Un pays comme le Japon qui a équipé la plupart de ses bâtiments et donc également ses centrales nucléaires, des meilleures technologies antisismiques se retrouve complètement démuni suite à un tremblement de terre. Que ce serait-il passé si l’épicentre avait été encore plus proche de la centrale ? Ou si le Tsunami l’avait heurté de plein fouet ?

Les risques sont connus depuis longtemps et le lobby du nucléaire le sait bien. Ceux qui, en Suisse comme ailleurs, s’engagent activement pour la construction de nouvelles centrales font sciemment courir ces risques à leur population dans le seul but de s’octroyer de juteux marchés.

Ce lobby et les groupes politiques qui le soutiennent portent d’autant plus une lourde responsabilité dans l’accident de la centrale de Fukushima qu’ils minimisent constamment ces risques afin de rendre leurs centrales plus acceptables. J’attends de ces groupes qu’ils rendent des comptes. Qu’ils expliquent quel sera l’avenir des japonaises et japonais si les craintes des spécialistes s’avéraient confirmée. Et qu’ils nous disent à nous en Suisse ce qu’ils feraient si un tel événement survenait dans notre pays.

Cette tragédie a comme seul mérite de nous rappeler qu’il faut définitivement et rapidement renoncer à l’énergie nucléaire quite à devenir un peu plus raisonnables dans notre consommation énergétique.

Lien permanent Catégories : Humeur 28 commentaires

Commentaires

  • Je vous trouve tout à fait dégueulasse que vous récupériez cette tragédie sisimique, qui a fait des milliers de morts, pour des basses fins partisanes et électoralistes.

    Un peu de respect pour les morts et les personnes qui sont endeuillées par ce cataclysme.

    Vous insultez toutes les victimes en ne voyant dans ce drame que ses conséquences sur une centrale nucléaire, conséquences qui pour l'instant sont maîtrisées, l'enceinte de confinement n'étant par ailleurs pas atteinte. Sil fallait en parler, cela montrerait au contraire la fiabilité des centrales de la nouvelle génération et une saine application du principe de précaution par les autorités.

    Une fois encore, on voit que les Verts jouent le catastrophisme et les peurs irrationnelles. Votre exemple de tsunami qui frapperait une centrale à plusieurs kilomètres des côtes en est la meilleur démonstration.

  • @André Gomez si on pouvait vous applaudir nombreuses et nombreux serions nous vous avez entièrement raison,pour preuve de plus en plus d'Allemands comprennent qu'en fait l'écologie s'est aussi muée en lobby tout aussi désagréable que n'importe quel cartel!
    bonne soirée à vous

  • Espérons que ce drame japonais aura provoqué un tsunami dans les petites têtes des lobbyistes du pronucléaire !

  • les japonais après avoir subi deux bombes atomiques sont des gens responsables et leur centrale sous controle montre bien qu'en ayant vécu deux drames atroces ils savent malgré tout gérer l'atome!et ce n'est en tous pas le rôle des suisses de les juger,on a assez à débattre dans notre pays,de toutes manières qu'on soit pro ou anti les deux ont raison!comme dirait Einstein sachons relativiser,en 55 on a eu une alerte à la bombe en Europe,tout le monde a bien ri et on a dansé toute la nuit!

  • Voilà une action de lobbyisme systématique, irréfléchie et anachronique : l'impact négatif actuel d'une centrale à gaz est certainement d'un plus grand dommage, quoique la mesure exacte des conséquences soit difficile, que celui d'une centrale atomique dont les éléments techniques sont maîtrisés.
    Le risque n'est jamais nul mais avec une bonne transparence et des procédures strictes, il devient infiniment faible tandis que la prise en charge des risques sismiques est très attentive au Japon.
    Restons conscients que notre risque individuel de vivre une fracture du crane en tombant dans l'escalier est beaucoup plus grand que celui d'être irradié par un accident nucléaire, mais les écologistes de tous bords ont, avec la peur de l'atome, un fond de commerce qui effraie comme les UDC manipulent, avec les étrangers criminels et les intégristes islamiques.
    C'est leur "leitmotiv" perpétuel.

  • Appeler le numéro +41 22 372 33 11 HUG


    Pour obtenir des comprimés de iode afin de ne faire comme avec Tchernobil, des milliers de cancers de la thyroïde ont été provoqués à cause du iode 131 dispersé dans l'air.

  • Je vois qu'on réagit beaucoup et vite lorsqu'on touche au lobby pronucléaire. Je me plais aussi à relever qu'on justifie la poursuite de la construction de centrales par ses conséquences moins terribles que celles des centrales à gaz. La lutte contre le CO2 serait-elle devenue désormais la grande croisade des pronucléaires?
    Sachant que généralement les mêmes qui soutiennent les centrales nucléaires sont ceux qui refusent les taxes CO2 et la limitation du trafic automobile, on peut légitimement se poser des questions sur leurs vraies motivations.

  • Et voila encore une bonne preuve aujourd'hui au japon QUE LE NUCLEAIRE EST INCONTROLABLE;
    Controlable sauf, en cas d'incendie, séisme, innondation, erreur humaine, longévité allongé pour l'économie alors qu'elle ne son pas prévu pour si longtemps. Tout le monde s'inquiéte au japon pour l'être humain, en ce moment on essai de refroidire le réacteur 1 avec l'eau de mer et bien sur au passage on évacue les éléments radioactifs dans celle-ci. Merci pour les espéce marine. Mangeons du poisson c'est bon.

  • Je suis de ceux qui se disent que le moment est à l'inquiétude pour les victimes, pour ceux qui vivent cette tragédie. La TdG a fermé les discussions sur les articles, pourquoi ?

    Courage Amis Japonais, vous avez démontré que vous vous relevez toujours. Là, c'est dantesque, j'espère que le pire est derrière. De tous coeur avec vous.

  • Ce qui arrive au Japon relègue au deuxième rang nos préoccupations électorales. Ce n'est pas irresponsable de se faire du soucis pour nos amis japonais. J'ai toujours été anti-nucléaire et cette tragédie me conforte dans mon opinion. On joue avec la vie de millions de personnes. Je suis très angoisse ce soir. Je sens qu' une immense catastrophe est en train d'arriver.

  • La pilule indigeste de l'armée

    INDÉLICATESSE
    Hier matin, les habitants résidant près des centrales nucléaires ont reçu des comprimés d'iodure de potassium par courrier. Une procédure routinière mais très mal expliquée, puisque l'envoi ne comportait aucune information si ce n'est la mention: «Pharmacie de l'armée»

    Surpris et même choqués, des Fribourgeois ont reçu hier matin une boîte de médicaments rouge et blanc par courrier. Contenu: 12 comprimés d'iodure de potassium. Sur l'emballage une mention: «Pharmacie de l'armée». Aucune lettre n'accompagne l'envoi.
    A l'intérieur, une notice d'information indique que ces comprimés empêchent la concentration d'iode radioactif sur la glande thyroïde qui peut toucher toute personne habitant dans un rayon de 20 km d'une centrale nucléaire où se serait produit un incident grave, comme une fissure importante ou un danger d'émission de substances radioactives. «Normalement, vous avez reçu une feuille informative il y a quelques jours... Mais peut-être qu'il y a eu un problème avec certains envois à Fribourg», regrette un porte-parole de Swissmedic, l'institut suisse de produits thérapeutiques rattaché au Département fédéral de l'intérieur.
    Car, après plusieurs coups de fil, on apprend que c'est cet institut qui a adressé près d'un million de boîtes aux habitants résidant aux abords d'une centrale nucléaire. Pour les Fribourgeois et les Bernois, il s'agit de celle de Mühleberg, la plus ancienne des 4 centrales de Suisse.
    Pour des raisons que Swissmedic n'explique pas, une circulaire d'information a été envoyée à part et plusieurs jours avant. Et pour ceux qui l'ont reçue, l'info, noyée dans d'autres pubs, est souvent passée inaperçue... De nombreux habitants d'Argovie, Berne, Soleure, Vaud, Bâle-Campagne, Lucerne, Neuchâtel et Zurich en ont aussi fait les frais.
    C'est donc en catimini et de manière catastrophique que l'opération a été lancée par Swissmedic, qui pense avoir été très clair en mettant un site à disposition, www.kaliumiodid.ch, et un numéro de téléphone, 0848 65 65 00 (pour ceux, bien sûr, qui ont reçu la circulaire)...
    Chef au Service des affaires militaires et de la protection de la population de Fribourg, Daniel Papaux ne nie pas le problème. «Avec ce que vous me dites, je reconnais qu'il y a là un important déficit d'information. Les médias auraient dû être avisés et pouvoir se faire l'écho d'une telle opération.» Réaction partagée par le pharmacien cantonal, Jean a Marca, qui en profite pour préciser que le médicament, pris par exemple par erreur par un enfant, ne présente aucune dangerosité.
    Et Daniel Papaux d'ajouter: «Ce type d'envoi a lieu tous les dix ans, mais c'est la première fois que Berne s'en occupe. Avant, ce sont les cantons qui remettaient ces comprimés à la population via les communes. Nous avions mis au point un concept valable qui donnait satisfaction. Là, nous allons effectuer uniquement les contrôles pour voir si tout a été bien distribué et pour récupérer les anciens stocks et les détruire.»

  • nicolaswalder, eh bien votez pdc, eux dés qu'il y a du fric sale, ils accourent !

  • "Je suis de ceux qui se disent que le moment est à l'inquiétude pour les victimes, pour ceux qui vivent cette tragédie."

    Je trouve curieux ce genre d'empathie à l'égard d'inconnus... Chaque jour il meurt dans le monde des enfants à cause de la sous- ou de la malnutrition, de maladie par manque de soins, il y a des victimes des guerres sur pratiquement tous les continents, Afrique, Asie, Amérique latine, mais là c'est banal, ce sont des sous-développés, pas besoin d'empathie à l'égard de ces cul-terreux. Fini, on ne parle plus à la une de la Libye et du drame qui est en train de se jouer et qu'on laisse se dérouler, c'est-à-dire en soutenant objectivement la dictature. Pourtant le nombre de Libyens tués est sans doute supérieur au nombre de japonais ensevelis ou noyés. Et si on ne peut pas grand chose face à une catastrophe naturelle, on peut tout quand c'est l'être humain qui est en cause.

    L'attrait pour les mauvaises nouvelles, surtout si elles sont catastrophiques (pour jouer à se faire peur confortablement installé dans son salon?), est décidément une des caractéristique de l'être humain. Meilleur que tous les films catastrophes. Ah, le frisson, gratuit en plus!


    "Ce n'est pas irresponsable de se faire du soucis pour nos amis japonais."

    Si vous avez des amis japonais, oui effectivement.
    Sinon, vous ne vous faites pas du souci pour vos amis libyens?

  • On est en droit de se faire du souci pour d'autres populations, y compris des japonais ou des libyens. Mais on a aussi le droit de se révolter contre une situation agravée par l'avidité de certains sur cette terre. Sans la pression, entre autres, des lobbys pétroliers, cela fait longtemps que Khadafi aurait quitté le pouvoir. Et aujourd'hui on aurait évité ces milliers de morts. Il en va de même au Japon où des centrales nucléaires ont été construites sur la base de promesses du risque "presque zéro". A l'heure où j'écris ce commentaire, les habitants de Tokyo tremblent devant le risque posé par cette centrale alors qu'ils viennent de vivre pour beaucoups la pire nuit de leur vie.
    Les autorités japonaises ont demandé un soutien au Etats Unis pour résoudre le problème posé par cette centrale (et les autres). Problème qu'ils évaluent à 4 sur une échelle de 7. Inquiétant lorsqu'on sait qu'ils ont tendance à minimiser le risque.
    Et pour Andrès Gomez : Oui la centrale Fukushima qui a explosé est bien située en bord de mer, ce qui aujourd'hui facilite son refroidissement (mais malheureusement au péril des espèces marines).
    Et Corto : Autant je pense effectivement que plusieurs partis de droite ont des responsabilités du fait qu'ils soutiennent globalement l'énergie nucléaire, autant il y a certains de leurs élus, je pense par exemple à Jacques Neyrinck ou à Bertrand Buchs a Carouge, qui semblent sincèrement opposés à la création de nouvelles centrales. Il est important de le souligner.

  • Arrêtez vos sermons d'empathie envers les japonais, vous devriez avoir les jetons pour vous et vos gamins, une deuxième tranche de la centrale est en train de péter et une troisième tranche menace !

    Alors peut être bye bye la planète ! allez chercher des comprimés de iode et arrêtez vous simagrées !

  • @Corto,plus mauvaise foi que vous c'est difficile de trouver et donner foi aux infos c'est comme pour la bible ,surtout que ce tremblement de terre eut lieu le premier Mars!

  • @Benjamin Ligier,merci pour ce commentaire réaliste,je désespérais surtout quand on sait que la trouille tout comme la colère sont mauvaises conseillères
    bonne journée à vous

  • Toutes les phobies se raisonnent, même produites par une chose si complexe que le nucléaire et il serait temps de penser à éduquer plus largement à ce sujet, car vaincre la peur est d'abord vaincre l'ignorance. Pour les comprimés d'iode, faites-vous une conduite mais si vous en prenez maintenant sans aucune information de risque et avec la lointaine localisation, votre superstition est pire que celle des bruleurs de sorcières.
    http://meditationsetreactions.blog.tdg.ch/

  • Entre 10'000 et 15'000 mètre d'altitude les vents atteignent 500 km/h !

    Selon les atats sur les cancers de la thyroïde ont centuplé en Suisse suite à Tchernobyl ! L'OFSP a en stock seulement 1,2 million de comprimés, les élites se sont déjà fait livrer leurs doses, pour la population, impossible de s'en procurer sans ordonnance et il n' y a pas de stock !

    Histoire de faire marcher le business des chimiothérapie, mieux vaut une facture de plusieurs centaines milliers de sfr. que de donner des comprimés à 1 ct. !

    Perso, je me déjà fait livré une boîte se matin par le DFAE pour moi et ma famille et je serai informé dés que le taux de iode 131 sera détecté, ce ne sera pas le cas de tous !

  • Au delà du drame vécu par les japonais, il est légitime d'intégrer au débat sur le nucléaire l'actualité de cette accident. Il est d'autant plus intéressant qu'il intervient dans un pays de haute technologie et dans une centrale qui avait été au coeur d'un scandale de falsification de documents en matière de sécurité il y a quelques année. On peut donc penser que cette installation était aujourd'hui au sommet de l'attention sécuritaire.

    On constate que tout les dispositifs de sécurité ont fonctionné comme prévu.

    Mais on constate aussi que tout n'avait pas été prévu et qu'à cause de cela, la situation tend à diverger vers un accident majeur.

    Les réacteur ne sont pas des engins stables. Ils doivent être refroidis en permanence et une défaillance dans ce refroidissement rend le système instable.

    Si la technologie nucléaire est sure, il faut l'implanter au coeur des villes afin de récupérer la chaleur pour le chauffage. Sinon, c'est qu'il y a un problème, un risque réel et il ne faut pas s'appuyer sur cette technologie !

    Aujourd'hui, c'est l'impensable qui est la cause de l'accident au Japon. Et bien évidemment, un tel impensable est impensable en Suisse...

  • Tout d'abord j'envoie toute ma sympathie au peuple japonnais pour le desastre
    qu'ils endurent et espere qu'avec l'aide et la solidarite internationals on puisse les soutenir dans leur deuil.

    Quand au nucleaire malheureusement la demographie mondiale explose surtout dans le tier monde . Les asiatiques ont besoins pour soutenir leur developpement de 1000 fois plus d'energie en l'espace de 30 ans les resources energetiques se rarifient.
    Par consequence le debat sur le seul nucleaire est caduque, c'est plutot le debat generale qui doit primer.

  • Un peu de décence !
    Les informations qui nous parviennent du Japon ne sont pas bonnes mais surtout incomplètes. A croire certains c'est la pire catastrophe nucléaire après Tchernobyl, à en croire d'autres ce n'est qu'un incident... Gardons la tête froide et cessons de tirer des plans sur la comète...
    A ce titre j'ai beaucoup apprécié l'édito du Matin Dimanche aujourd'hui, je vous conseille sa lecture.
    A bon entendeur

  • Effectivement, nous sommes sur les blogs afin de rétablir certaines lacunes imposées par certains lobby ayant de moyen de pression sur les médias, nous le voyons encore dans le cas japonais !

    Concernant les comprimés de iode interdits en Suisses alors qu'ils disponibles dans tous les autres pays européens soulève de graves questions !

    Concernant les réacteurs, beaucoup d'ombres ne sont pas exposées à la connaissance de la population, notamment le fait que si un accident arrive dans un réacteur, les temps de réaction et de refroidissement rendent impossible de réellement contrôler toute forme de dysfonctionnement, malgré le stoppage des réacteurs japonais suite au tremblement de terre, ces derniers continuent de chauffer, tout cela parce que les ingénieurs et leurs budgets insuffisants ont occultés le phénomène des tsunamis suivant les secousses tectoniques, ils ont dépensés des milliards pour rendre les réacteurs résistant aux secousses et ont oubliés que suite à un tremblement de terre il y a un tsunami !

    Qu'est ce qu'ils auront oubliés mis à part des comprimés de iode à moins d'un centime, à la prochaine catastrophe nucléaire ?

    (il est vrai que la confection de comprimés de iode, sont beaucoup moins rentables que des vaccins contre la grippe h1n1 restés dans les emballages et dont la facture est de plusieurs dizaines de millions rien que pour la Suisse !

  • La raison de la limitation de disponibilité des comprimés d'iode est une question de santé publique assez simple.
    Depuis plus d'un demi-siècle, une addition d'iode est faite dans le sel de cuisine le plus vendu en Suisse, afin de lutter contre les carences et les maladies dues à l'hypothyroïdie, notamment le crétinisme. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9tinisme)
    Mais l'iode n'est pas inoffensif lorsqu'il est excessif : il est aussi susceptible de provoquer l'hyperthyroïdie qui n'est pas particulièrement sympathique (http://www.creapharma.ch/hyperthyroidie-symptomes.htm).
    C'est pourquoi les autorités compétentes ont préféré réglementer la distribution afin d'éviter des sérieuses conséquences par la peur irraisonnée qui peut assaillir la population sous l'effet de pressions de groupes ou de désinformations des mêmes.
    Comme vos informations sont assénées de manière péremptoire, aurons-nous l'honneur de connaitre les bases de votre formation/information particulière en la matière ?
    http://meditationsetreactions.blog.tdg.ch/

  • AHAHAHAA trop drôle le commentaire de Gomez qui relie cela au discours catastrophique des verts, il fallait l'oser, vous ne manquez pas de culot. En tous cas, la situation actuelle ne montre nullement que le principe de précaution est bien appliqué , je vous conseille de lire J.P. Dupuy, Pour un catastrophisme éclairé avant de poster

    Réfléchissez plus loin, cette accident nous montre simplement que le risque 0 n'existe pas. C'est drôle 25 ans après Tchernobyl on refait exactement les mêmes conneries, magnifique l'avancée technologique

  • @Benjamin Ligier,je rejoins encore une fois votre coté réaliste ,cependant n'oublions pas que le mercurochrome considéré comme toxique fut sorti de la médecine et remplacé par un autre produit alors pastilles iodée,hum,hum c'est comme le mercure défendu car trop polluant et se retrouvant dans les ampoules dites économiques,excusez du peu mais c'est comme le serpent du carnaval se mordant la queue!
    bonne journée à vous

  • Corto, vous avez un accès internet dans votre abri anti-atomique ? C'est votre patron qui a du être content de ne pas vous voir arriver ce matin. L'avez-vous prévenu que vous risquiez d'être absent un bon bout de temps ?

  • Tu chiales !


    Après Hiroshima, Three Miles Island, Tchernobyl, et maintenant le Japon,le lobby pro-nucléaire tente toujours de nous faire croire que cette technologie (en tant que source d'énergie) est propre, sans danger, en bref sous contrôle...

    Il faut dire que l'on parle ici d'un phénoménal paquet de fric !


    Il y a peu de temps encore, la France, par son président, était en pourparlers avec l'Inde pour quelques petites centrales.


    Il faudrait exterminer tous ces lobbyistes !

Les commentaires sont fermés.