A Carouge : les quartiers périphériques aussi méritent des investissements

Imprimer

Festivités du 225ème, aménagements urbains « hyper-design », concours pour le centre communal, subventions à la réfection des bâtiments, la ville de Carouge prend soin de son centre historique et c’est tant mieux.

 Mais ce n’est pas une raison pour délaisser les quartiers périphériques. Certains semblent presque « abandonnés » de nos autorités. On pense bien sûr à la Tambourine qui a frôlé la sur-densification. Malgré que l’espoir renaisse, la vigilance reste de mise car tout danger n’est pas écarté. On pense aussi à Carouge Est, quartier qui va se densifier ces prochaines années. Il faudra ici veiller à proposer des espaces sportifs et de loisirs adaptés. Il faudra aussi veiller à adopter des PLQ qui ne défigurent pas l’identité des quartiers, comme ça risque bien d’être le cas à l’ilot des menuisiers avec celui que vient de voter la majorité du Conseil Municipal.

Et que dire du quartier de la Praille dont les habitants (y compris le soussigné !) n’en peuvent plus du trafic ininterrompu de pendulaires et de camions sous leurs fenêtres ? Voilà quatre ans que le Conseil administratif nous promet une requalification de différents axes dont l’av. de la Praille et la rue des Noirettes. Malgré le vote de budget pour le Réseau Vert, malgré les promesses régulièrement réitérées, toujours aucun aménagement n’est planifié afin que les piétons et les cyclistes puissent déambuler en toute sécurité. Toujours rien pour sécuriser les abords des immeubles d’habitation. Toujours rien pour contraindre les voitures à respecter les limitations et les camions à contourner le quartier en empruntant la route des jeunes.

Excédés, les habitants de ce quartier ont soumis une pétition totalement légitime au Conseil municipal demandant que des mesures concrètes soient prises rapidement afin de réduire les nuisances pour les habitants. Nous en débattrons ce soir en commission.

Si l’amour du Vieux Carouge nous pousse à investir beaucoup dans sa préservation, il n’est pas acceptable de délaisser de la sorte les quartiers périphériques.

Pour que ça change, votez le 17 avril la liste no 1

 Sans titre.jpg

Nicolas Walder avec Jeannine de Haller et Stéphanie Lammar

 

Lien permanent Catégories : Carouge 1 commentaire

Commentaires

  • Votez l'initiative 144.
    ET battons nous pour avancer vite sur le dossier PAV.

Les commentaires sont fermés.