Les Vautours sont lâchés

Imprimer

photo_vautour_2013blog.jpeg

La Cour des compte à rendu son rapport à Carouge sur la gestion des Ressources humaines.

L'élément principal ressortant de ce rapport est le grave problème de gestion dans un des services et des éventuelles malversations qui y auraient être commises. J'utilise à dessein le conditionnel car ces éléments ont été transmis au ministère public. Charge à lui de faire toute la lumière sur les aspects pénaux. Charge à nous à la Mairie de faire toute la lumière sur les manquements en termes de management.

Pourtant, à cette annonce et sans attendre d'éléments complémentaires, les vautours se sont lâchés. Non seulement ils condamnent d'ores et déjà les protagonistes mais surtout font preuve d'une amnésie des plus préoccupante.

Amnésie d'abord de l'UDC Carouge qui s'insurge contre le fait que la Mairie n'ait pas pris de mesures contre ce service depuis leur dénonciation. Dois-je vraiment leur rappeler que leur lettre à la Cour des comptes accusait autant le Conseil administratif que le secrétaire général et le service RH de népotisme et de harcèlement à l'égard justement des employés et cadres de ce service? Ai-je besoin de rajouter que si nous avions lancé le moindre audit sur le service que cherchait à protéger l'UDC Carouge cela aurait été perçu comme une mesure de rétorsion et immédiatement dénoncé. Si bien que comme annoncé clairement au Conseil municipal à l'automne 2012, le Conseil administratif a choisi d'attendre les résultats de l'audit avant de prendre de mesures.

Et les résultats de l'audit sont on ne peut plus clairs. Si aujourd'hui tant le Conseil administratif que le Secrétaire général et le service des Ressources humaines sont totalement blanchis de tout népotisme, le service présenté comme "victime" que cherchait à protéger la section UDC Carouge est sous enquête du ministère public.

Amnésie aussi de certains membres du Conseil municipal qui ont totalement oublié qu'ils ont tout entrepris, depuis de nombreuses années, pour bloquer les réformes que ma collègue, Jeannine de Haller Kellerhals, a mises en place afin de doter Carouge d'un service RH efficace. Aujourd'hui ceux-là même qui dénigraient les "ronds de cuir" de l'administration, qui à les entendre ne servaient à rien, n'hésitent pas à nous accuser de ne pas avoir su accélérer l'application des réformes en matière de gestion des RH.

Amnésie encore de ceux qui, depuis maintenant près de 2 ans m'attaquent sur la création du service de l'urbanisme jugé inutile. Non seulement ce service permet de gérer efficacement plus de 70 dossiers liés à l'aménagement de Carouge mais il a également consisté à intégrer en son sein la gestion des travaux (plusieurs millions de dépenses annuelles) jusque là assurée par le service aujourd'hui suspecté.

Enfin amnésie de tous ceux qui, années après années, élevaient la gestion "à la Carougeoise" , soit "entre copains", au rang de solution aux problèmes budgétaires. C'est ainsi qu'ils n'ont cessé de tirer à boulets rouges sur les services à leurs yeux "pléthoriques" tels que les RH face à ceux du terrain telle la voirie qui fonctionnaient très bien avant que ces bureaucrate ne viennent les contrôler. Les arguments avancés durant la récente campagne sur le budget sont à cet égard très éloquents.  

Aujourd'hui, ces réformes que nous avons, malgré les attaques, pu mettre en place, ont malgré tout permis de limiter les conséquences pour la ville de Carouge d'éventuels manquements dans le service en cause.

Mais le pire, et c'est là que se justifie pleinement le nom de "vautour", c'est que l'UDC carougeoise, comme d'autres d'ailleurs, qui ont depuis des années encensé et d'une certaine façon protégé les cadres aujourd'hui sous enquête, n'ont pas hésité dès l'annonce de l'enquête à les lâcher et les clouer au pilori.

Ils ont en quelques heures retourné leur veste jusqu'à faire fi de la présomption d'innocence de ces collaborateurs et exiger leur licenciement. Quitte à ruiner leur honneur, leur vie de famille, leur dignité. Mais ça, en comparaison des ambitions démesurées de certains, ne fait bien sûr pas le poids.

Une chose est sûre, avec des amis comme eux, nul besoin d'ennemis!!

Mais les vautours risquent de bientôt déchanter car l'enquête en cours tout comme l'audit interne lancé par la mairie vont je l'espère nous permettre de faire toute la lumière sur les responsabilité de chacun dans ce dossier et, comme l'histoire nous l’enseigne, ceux qui crient le plus fort ne sont pas toujours les plus innocents!!

Lien permanent Catégories : Carouge, Finances, Humeur 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.