N'oubliez pas d'aller voter OUI pour le RBI!

Imprimer

 

blog_RBI_2016.png

Le RBI (revenu de base inconditionnel) est l’objet le plus novateur et enthousiasmant sur lequel le peuple suisse ait eu à se prononcer depuis très longtemps.

C’est un formidable outil d’émancipation qui permettra de libérer les talents et les énergies des habitants. Car aujourd’hui, la nécessité d’assurer sa survie contraint de nombreuses personnes à renoncer à vivre leurs rêves ou à suivre leurs vocations.

Avec le RBI, on choisira sa voie, sachant qu’on pourra toujours compter sur un revenu de base. De quoi prendre des risques dans sa vie professionnelle en optant par exemple pour la création d’une start-up ou pour des métiers aujourd’hui peu rentables (artisans, agriculteurs, etc.).

Le RBI permettra aussi de mieux concilier vie privée et vie professionnelle, facilitant la prise d’un congé sabbatique ou la réduction du temps de travail afin de se former, de s’occuper de ses proches ou de s’investir dans des activités caritatives. Et pour toutes celles et ceux qui pensent que le RBI ne fera que pousser nos habitants à la paresse, je les invite à observer les multimillionnaires qui restent actifs malgré des revenus assurés sur plusieurs siècles. Pensez-vous vraiment que l’ADN des pauvres est à ce point différent qu’ils ont eux besoin du bâton pour avancer? Le RBI, dont le financement pourra être facilement assuré ne serait-ce que par un prélèvement symbolique sur les transactions financières, est soutenu par de nombreux économistes.

Ceux-ci sont très préoccupés par le manque d’anticipation et de préparation de notre pays face aux bouleversements socioéconomiques et écologiques en cours. La vague de robotisation et d’informatisation de la production ainsi que les nouveaux modes de consommation laissent entrevoir la suppression prochaine de centaines de milliers d’emplois rien qu’en Suisse.

A cela s’ajoute la nécessaire transition écologique qui, pour adapter notre empreinte carbone, nous obligera à réduire notre consommation, et donc notre production, accentuant d’autant la perte d’emplois rémunérés.

Est-ce bien raisonnable de s’opposer à cette tendance mondiale qui inclut une baisse du labeur contraint et une meilleure prise en compte de notre planète sous prétexte qu’elle met en péril des emplois? Au contraire, ne faudrait-il pas prendre acte de la disparition du plein-emploi et offrir à nos concitoyens une alternative crédible pour assurer leur dignité?

Voter oui au RBI le 5 juin, c’est prendre le parti de l’avenir en offrant à la Suisse un outil moderne et efficace permettant d’avancer sereinement dans le XXIe siècle en conciliant dynamisme économique et protection sociale.

(http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/initiative-revenu-base-inconditionnel/story/28898215)

 

Lien permanent Catégories : Air du temps, Genève, Votations 4 commentaires

Commentaires

  • C'est bien, mais n'auriez-vous pas pu faire le boulot en amont pour convaincre vos troupes. Les socialistes suisses recommandent le rejet et je m'interroge sur votre photo d'Alain Berset. Est-ce un montage ou a-t-il parlé un peu vite ?

  • Les Verts Suisses se sont clairement prononcés pour le OUI. Les Verts genevois sont activement engagés dans la campagne. Donc rassurez-vous, mes troupes sont bien là!
    Quant aux socialistes, si nous partageons beaucoup de valeurs, ils ont clairement manqué de vision en ce qui concerne le RBI (enfin au niveau fédéral car la section genevoise le soutien).
    Pour ce qui est d'Alain Berset, si ce sont ces propos, ils ont effectivement été sortis de leur contexte car il défend la position du CF qui s'oppose au RBI.

  • Grace aux Khmers Verts nous allons vers des générations de feignasses !

  • Oups, désolé de vous avoir mis dans la mauvaise famille. Et bravo pour votre engagement. C'est pas souvent que j'ai l'occasion de féliciter un Vert.

Les commentaires sont fermés.