circulation

  • Automobilistes : votez OUI à la mobilité douce le 15 mai !

    Imprimer
    blog_mobilité douceb.jpg

    Le titre peut sembler étonnant. Et pourtant il repose sur une logique implacable :

    1) Pour désengorger le trafic, il faut transférer le plus de monde possible vers la mobilité douce ou les transports en commun.

    2) Le confort et surtout la sécurité des aménagements sont reconnus comme des éléments décisifs dans la décision d’abandonner temporairement ou définitivement le transport motorisé individuel pour ses déplacements quotidiens.

    3) Chaque voiture qui reste au parking une journée réduit d’autant les embouteillages. Dès lors, c’est à chaque fois quelques secondes de moins passées dans les bouchons pour les autres automobilistes.

    Et puis, si mes arguments ne vous ont pas convaincu, vous pouvez toujours visionner les aventures de la famille purée produite par le comité d’initiative avec la voix de Jean-Charles Simon (http://vimeo.com/22600829).

    Cette vidéo vous rappelle que l’insécurité des cyclistes et des piétons peut toucher tout le monde. Alors si, comme moi, vous souhaitez  changer la fin du film : Votez OUI à la mobilité douce le 15 mai

     

  • A Carouge : les quartiers périphériques aussi méritent des investissements

    Imprimer

    Festivités du 225ème, aménagements urbains « hyper-design », concours pour le centre communal, subventions à la réfection des bâtiments, la ville de Carouge prend soin de son centre historique et c’est tant mieux.

     Mais ce n’est pas une raison pour délaisser les quartiers périphériques. Certains semblent presque « abandonnés » de nos autorités. On pense bien sûr à la Tambourine qui a frôlé la sur-densification. Malgré que l’espoir renaisse, la vigilance reste de mise car tout danger n’est pas écarté. On pense aussi à Carouge Est, quartier qui va se densifier ces prochaines années. Il faudra ici veiller à proposer des espaces sportifs et de loisirs adaptés. Il faudra aussi veiller à adopter des PLQ qui ne défigurent pas l’identité des quartiers, comme ça risque bien d’être le cas à l’ilot des menuisiers avec celui que vient de voter la majorité du Conseil Municipal.

    Et que dire du quartier de la Praille dont les habitants (y compris le soussigné !) n’en peuvent plus du trafic ininterrompu de pendulaires et de camions sous leurs fenêtres ? Voilà quatre ans que le Conseil administratif nous promet une requalification de différents axes dont l’av. de la Praille et la rue des Noirettes. Malgré le vote de budget pour le Réseau Vert, malgré les promesses régulièrement réitérées, toujours aucun aménagement n’est planifié afin que les piétons et les cyclistes puissent déambuler en toute sécurité. Toujours rien pour sécuriser les abords des immeubles d’habitation. Toujours rien pour contraindre les voitures à respecter les limitations et les camions à contourner le quartier en empruntant la route des jeunes.

    Excédés, les habitants de ce quartier ont soumis une pétition totalement légitime au Conseil municipal demandant que des mesures concrètes soient prises rapidement afin de réduire les nuisances pour les habitants. Nous en débattrons ce soir en commission.

    Si l’amour du Vieux Carouge nous pousse à investir beaucoup dans sa préservation, il n’est pas acceptable de délaisser de la sorte les quartiers périphériques.

    Pour que ça change, votez le 17 avril la liste no 1

     Sans titre.jpg

    Nicolas Walder avec Jeannine de Haller et Stéphanie Lammar

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 1 commentaire
  • Les Verts Carougeois demandent des rues piétonnes

    Imprimer
    Action Verts rues piàtonnes Carouge (15).JPG

    Il y a maintenant plus de deux ans le Conseil municipal votait à une large majorité un projet demandant que le Vieux Carouge soit mis en zone 20 et que 2 rues soient piétonnisées (une partie de la rue St-Joseph et le coté Nord de la place du Marché).

    A ce jour, rien n’a été entrepris si ce n’est une soi-disant zone 20 autour de la rue Jacques Dalphin. Celle-ci, malgré l’insistance des élus verts et de nombreux habitants, n’inclut toujours aucune contrainte pour les automobilistes. Dès lors, il n’y a bien que les piétons qui ne dépassent pas le 20 km/h dans ce périmètre.

    D’une façon générale, les Verts s’engagent à désengorger Carouge avec la mise en place de projets souvent déjà votés par le Conseil municipal et bloqués depuis trop longtemps par l’actuelle majorité du Conseil administratif :

    ·       Création de rues piétonnes pour déambuler en toute liberté dans Carouge;

    ·       Mise en zones 20 et 30 km/h sécurisées avec des contraintes physiques pour protéger les piétons;

    ·       Mise en zone bleue et introduction du système macarons sur Carouge afin d’offrir la priorité  d'accès au parking aux habitants et de lutter contre les voitures ventouses;

    ·       Mise en zone 20 ou 30 km /h de tous les axes aux abords des écoles;

    ·       Sécurisation des axes à fort trafic avec voies séparées pour piétons et cyclistes.

     

    Pour que les choses bougent enfin dans la bonne direction à Carouge : Votez la liste no 3 le 13 mars prochain !!

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 5 commentaires
  • Carouge ville dangereuse...

    Imprimer
    danger1.jpg

    Nous vivons vraiment une période d’insécurité à Carouge.

    Imaginez plutôt. Après une journée harassante au travail où le licenciement de plusieurs de vos collègues vous a miné le moral, vous pensez avoir fait le plus dur en décidant de rentrer chez vous pour passer une bonne soirée à « cocooner »devant la TV.

    Etant un citoyen responsable, vous avez opté depuis longtemps pour la marche à pied. N’écoutant que votre conscience et votre médecin, vous souhaitez préserver les générations futures d’une catastrophe écologique mais aussi d’une faillite des caisses maladies.

    C’est ainsi que, rassemblant tout votre courage, vous vous lancez à l’assaut de nos rues encombrées. Vous poussez même le risque jusqu’à emprunter des rues 30 km/h puis la rue Jacques-Dalphin. Ce soir, vous vous sentez invincible !

    Mais c’est en  manquant vous faire renverser par un chauffard qui roule à plus de 50 km/h que vous vous souvenez être dans une zone de rencontre… de mauvaises rencontres devrait-on dire !!

    Qu’à cela ne tienne, vous n’allez pas gâcher votre soirée pour si peu. Encore quelques minutes et vous serez chez vous, bien au chaud. Traverser la place de Sardaigne, attendre que les feux veuillent bien passer au vert... et hop, vous arrivez vers votre Tour. Enfin!

    Et là, stupéfaction! Votre voisin vous attend avec son fusil (ou son chargeur, ça dépend de la version). Il n’aime pas la façon dont vous vivez. La loi, c’est lui! d’ailleurs il a une carte du Conseil municipal !!

    Une goutte de sueur sur le front, vous vous aplatissez devant lui, bégayant des excuses. Vous lui promettez qu’à l’avenir vous ne rirez plus, vous ne parlerez plus, vous ne respirerez plus.  

    10 minutes plus tard, vous entrez chez vous et refermez votre porte à double tour avec une seule chose à l’esprit : « demain ça va recommencer !! »

    Le danger est partout à Carouge !!

    Lien permanent Catégories : Carouge 1 commentaire