droite

  • Les Verts sont plus que jamais nécessaires

    Imprimer

     

    verts,droite,parlement,environnement

    Depuis quelques années il est de bon ton de prétendre que les Verts n’ont plus d’utilité, les autres partis ayant intégré les concepts de développement durable dans leurs programmes.

    La réalité est malheureusement bien différente.

    Il y a d’abord de multiples raisons de voter écolo, en lien avec nos positions sociales et économiques que nous partageons en grande partie avec nos collègues de l’Alternative.

    Lorsque l’on voit les prises de position de la majorité de droite au Grand Conseil et au parlement fédéral, du PDC à l’UDC, on réalise vite que les nécessaires réformes du système économique ne viendront pas d’elle.

    Leurs oppositions acharnées à l’initiative Minder, au soutien par les plus fortunés à l’assurance chômage, à l’instauration d’un salaire minimum digne ou encore leur détermination à réduire comme peau de chagrin la solidarité fiscale en sont les dernières éclatantes démonstrations.

    Quant aux réformes sociétales telles que par exemple l’égalité hommes-femmes,  la reconnaissance du mariage gay ou encore la dépénalisation de certaines drogues, elles sont malheureusement toujours bloquées par les mêmes qui s’autoproclament défenseurs des libertés individuelles!!


    Dans le domaine de la protection de l’environnement et en dépit de réels progrès effectués dans le verbe, les engagements concrets restent proches du néant.

    Si après l’accident de Fukushima les partis ont tous intégré, par opportunisme, la sortie du nucléaire dans leurs programmes, ils n’hésitent déjà plus, moins de deux ans après, à remettre en question cette décision.

    Sous la pression du lobby nucléaire, le PLR et ses alliés rechignent désormais à honorer leur promesse. Même Doris Leuthard se refuse à fixer une date de sortie.

    Il en va de même pour les OGM. Sous la pression de grands groupes agroalimentaires, la droite parlementaire exige désormais de ne pas reconduire le moratoire au-delà de 2017, ouvrant la porte de notre agriculture à cette technologie des plus hasardeuses. Alors même que cela ne répond ni à une demande de nos paysans ni à un besoin pour les consommateurs.

    On pourrait encore citer l’opposition systématique de ces partis à la mobilité douce et aux transports publics depuis des décennies qui a amené Genève à être aujourd’hui la ville la plus motorisée de Suisse. Le blocage des zones piétonnes ou du projet de Vélibs en sont les derniers exemples.

     

    Alors en cette période de forte urbanisation portée par une croissance démographique et une pression opportuniste de certains lobbys, il est plus que jamais nécessaire de soutenir notre parti qui n’a eu de cesse, depuis 30 ans, de rappeler que la qualité de vie doit être au cœur de nos politiques.

     

     

    Lien permanent Catégories : Genève, Votations 4 commentaires
  • Situation économique, attention à la prédiction créatrice

    Imprimer

     

    Si la Grèce est proche de la faillite et plusieurs pays d’Europe traversent une grave crise, la situation en Suisse reste heureusement globalement satisfaisante. A Genève, on vit certes un ralentissement économique mais notre situation est sans commune mesure avec les pays en crise.

    Et pourtant les représentants de la droite carougeoise n’hésitent pas à peindre la situation économique comme dramatique, voire désespérée.

    Hier encore, ils ont redoublé d’inventivité pour nous annoncer la fin proche de la cité sarde si le budget présenté était voté. Population étouffée par la crise, commerçants en faillite, entreprises aux abois, tout y est passé.

    Cette dramaturgie tend en premier lieu à faire sourire. En effet, la droite qui se bat depuis des décennies contre un contrôle des loyers ou des primes maladies voudrait nous faire croire qu’elle s’inquiète désormais du porte monnaie des citoyens de condition modeste.

    D’autre part, si à Carouge ils s’alarment de l’effet de quelques francs d’impôts supplémentaires sur le porte-monnaie des ménages, ils n’ont pas pipé mot sur la proposition du PLR cantonal d’augmenter linéairement de près de 350.-sfr les impôts de tous les citoyens (y compris les carougeois), quels que soient leurs revenus.

    Une droite avec le PDC en tête qui n’a pas non plus hésité a appeler de ses vœux la prochaine réforme de la fiscalité des entreprises qui pourrait faire perdre pas loin de 20 millions à Carouge. Que les citoyens soient appelés à passer à la caisse pour compenser ces pertes n’émeut pas outre mesure ses représentants qui se battent depuis des années pour offrir des allégements fiscaux à quelques privilégiés.

    Mais en dehors de ces considérations politiques, la stratégie visant à dramatiser outrancièrement la situation comporte des risques très sérieux. Car si l’économie Suisse est en grande partie basée sur les exportations, la consommation intérieure reste primordiale pour de nombreuses PME.

    Alors à force de nous dire que ça va mal et que la situation est désespérée, il ne serait pas étonnant que les citoyens décident de réduire leurs dépenses entrainant cette fois vraiment la Suisse dans une crise économique.

    C’est ce qui s’appelle la prédiction créatrice…

    Lien permanent Catégories : Carouge, Finances, Genève 7 commentaires
  • La droite et le nucléaire

    Imprimer
    blog_nucléaire_2011.jpg

    Les allemandes et allemands ont fait payer à la CDU de la Chancelière Merkel son obstination à développer le nucléaire en Allemagne. Alors que l’ancien gouvernement avait planifié la sortie de l’atome, la droite allemande avec son allié libéral avaient, dès leur retour au pouvoir, annulé cette décision, probablement en gage de remerciement à leurs soutiens financiers !!

    En Suisse, c’est un peu la même histoire et la volte-face de notre conseillère fédérale Doris Leuthard n’y changera rien. L’entente, avec ses alliés de l’extrême droite, a toujours soutenu le nucléaire. Elle s’est toujours opposée à de vraies mesures incitatives d’économies d’énergie. Elle a régulièrement refusé d’allouer suffisamment de fonds au développement des énergies renouvelables.

    Ici aussi, on espère que les électrices et les électreurs de notre pays s’en souviendront !!

    Lien permanent Catégories : Genève 5 commentaires
  • Droite genevoise et française : même combat !

    Imprimer
    blog_droite_udc_racismed.jpgOn a beau vouloir se distinguer de nos voisins français, force est de constater que nous sommes très proches, non seulement géographiquement mais également dans les débats moraux qui animent nos sociétés.
    Prenez la question des liens entre la droite dite « républicaine » et l’extrême droite. Alors que le président Sarkozy préfère visiblement les thèses de Marine Le Pen à celles de Martine Aubry, la droite genevoise n’hésite pas à flirter avec les théories outrancières et discriminantes de l’UDC.

    Et pourtant, ici en Suisse, on ne semble pas s’en offusquer. On remarquera parblog_droite_udc_racismec.jpg exemple que si l’alliance libérale-gauche à Vernier a été considérée par les médias comme « contre-nature », celle de l’Entente avec l’UDC à Carouge n’a même pas engendré un seul article de presse !!

    Pourtant, nous assistons ici à un tournant politique majeur. Car si les valeurs du PLR et du PDC sont à ce point devenues compatibles avec celles de l’UDC, c’est peut-être que le programme de l’Entente ne se résume actuellement plus qu’à la défense du libéralisme économique et d’un certain corporatisme.

    blog_racisme_udc.jpgSinon comment expliquer que des partis qui se sont toujours présentés comme les détenteurs des valeurs morales ancestrales de la Suisse rejoignent l’UDC dans sa croisade raciste, sexiste et homophobe, mettant en péril l’essence même de notre nation basée sur la diversité ?

    Lien permanent Catégories : Carouge 10 commentaires
  • Derrière les discours...

    Imprimer
    IMAG0229.jpg

    Ahhh la droite carougeoise : développement durable par-ci, zones piétonnes par-là. Leurs discours en période électorale regorgent de bonnes intentions en matière d'environnement.

    Et pourtant lorsqu'on gratte le vernis, ou qu'on regarde derrière leur stand, que voit-on ? Des voitures et encore des voitures! Et cela sur une esplanade habituellement réservée aux piétons.

    Même en pleine campagne, qu'est-ce que c'est difficile de cacher sa vraie nature !!

    Lien permanent Catégories : Carouge 13 commentaires