nucléaire

  • Succès des Verts : une question de crédibilité

    Imprimer
    Blog_verts_nucléairec.jpg

    Les Verts connaissent depuis quelques semaines des succès inespérés. Après les élections régionales en Allemagne et à Bâle Campagne, voici que les zurichois ont élu un Conseiller d’Etat Vert.

    De nombreux journalistes attribuent cela, avec raison, à la catastrophe nucléaire de Fukushima. La population sait que pour sortir d’une situation écologiquement périlleuse, les Verts sont les plus crédibles. Elle se tourne vers les seuls qui non seulement maîtrisent les questions énergétiques mais proposent des solutions réalistes pour réduire les risques.

    D’autre part, il y a une certaine confiance envers un parti dont le niveau de corruption reste très faible en comparaison à d’autres. En temps de crise, la population vote pour celles et ceux en qui elle peut avoir confiance. Dès lors, la collusion de différents partis avec des lobbys responsables de la crise (nucléaire, automobile, …) ne peut que leur être préjudiciable.

    Pourtant les journalistes auraient tort de n’y voir qu’un épiphénomène. D’abord parce qu’il faudra un certain temps pour que la population oublie le soutien indéfectible de la droite Suisse au lobby pronucléaire. Mais aussi parce qu’en raison de l’épuisement de la planète, une réorientation majeure des priorités va forcément avoir lieu.

    Dès lors qui mieux que les Verts saura accompagner ce virage forcément périlleux ?

    Lien permanent Catégories : Genève 11 commentaires
  • La droite et le nucléaire

    Imprimer
    blog_nucléaire_2011.jpg

    Les allemandes et allemands ont fait payer à la CDU de la Chancelière Merkel son obstination à développer le nucléaire en Allemagne. Alors que l’ancien gouvernement avait planifié la sortie de l’atome, la droite allemande avec son allié libéral avaient, dès leur retour au pouvoir, annulé cette décision, probablement en gage de remerciement à leurs soutiens financiers !!

    En Suisse, c’est un peu la même histoire et la volte-face de notre conseillère fédérale Doris Leuthard n’y changera rien. L’entente, avec ses alliés de l’extrême droite, a toujours soutenu le nucléaire. Elle s’est toujours opposée à de vraies mesures incitatives d’économies d’énergie. Elle a régulièrement refusé d’allouer suffisamment de fonds au développement des énergies renouvelables.

    Ici aussi, on espère que les électrices et les électreurs de notre pays s’en souviendront !!

    Lien permanent Catégories : Genève 5 commentaires
  • Le lobby pronucléaire est responsable

    Imprimer
    nucléaire japon.jpg

    Va-t-on connaître le pire au Japon ? Personne ne le sait.

    La situation est sous contrôle dit le gouvernement japonais alors qu’il évacue la population dans un rayon de 20 km autour de la centrale en demandant aux autres de rester chez eux, de porter des masques et de se couvrir le corps. Dès lors, personne ne se hasarde à un pronostic.

    Mais dans tous les cas, quelles qu’en soient les conséquences, cette tragédie aura démontré que la sécurité des centrales nucléaires est loin d’être assurée.

    Un pays comme le Japon qui a équipé la plupart de ses bâtiments et donc également ses centrales nucléaires, des meilleures technologies antisismiques se retrouve complètement démuni suite à un tremblement de terre. Que ce serait-il passé si l’épicentre avait été encore plus proche de la centrale ? Ou si le Tsunami l’avait heurté de plein fouet ?

    Les risques sont connus depuis longtemps et le lobby du nucléaire le sait bien. Ceux qui, en Suisse comme ailleurs, s’engagent activement pour la construction de nouvelles centrales font sciemment courir ces risques à leur population dans le seul but de s’octroyer de juteux marchés.

    Ce lobby et les groupes politiques qui le soutiennent portent d’autant plus une lourde responsabilité dans l’accident de la centrale de Fukushima qu’ils minimisent constamment ces risques afin de rendre leurs centrales plus acceptables. J’attends de ces groupes qu’ils rendent des comptes. Qu’ils expliquent quel sera l’avenir des japonaises et japonais si les craintes des spécialistes s’avéraient confirmée. Et qu’ils nous disent à nous en Suisse ce qu’ils feraient si un tel événement survenait dans notre pays.

    Cette tragédie a comme seul mérite de nous rappeler qu’il faut définitivement et rapidement renoncer à l’énergie nucléaire quite à devenir un peu plus raisonnables dans notre consommation énergétique.

    Lien permanent Catégories : Humeur 28 commentaires
  • La droite décomplexée

    Imprimer
    blog_nucleaire_2010.gif

    A voir l'énergie avec laquelle la droite libérale détruit tout ce qu'il reste de solidaire dans nos sociétés, il y a de quoi s'inquiéter.

    A Berne, ils vident de leur essence les assurances sociales et revoient la fiscalité en faveur des plus nantis. Ils s'arrogent les meilleurs ministères et offrent les réserves genevoises aux assureurs.

    Au Grand conseil, ils votent une amnistie fiscale digne d'une république bananière.

    A Carouge, après que la population ait rejeté les cadeaux fiscaux proposés, ils nous ont plombé le ciel de caméras.

    Et à la constituante, après l'abrogation de l'article sur l'égalité homme femme ou celui sur le droit au logement, c'est l'interdiction du nucléaire que les libéraux et leurs amis de Genève avance veulent rayer de la constitution.

    Car dans leur conception on ne peut plus réduite de la société, l'Etat n'a qu'une fonction : garantir l'efficacité et la sécurité des marchés, dans le sens de permettre l'accumulation et la conservation de richesses par et pour certains. Dès lors, la constitution qui est la base de notre démocratie n'a pas besoin de s'embarrasser de fioritures. L'éthique et les valeurs, surtout si elles visent à garantir la solidarité ou le respect de l'environnement, n'ont pas leur place dans ce document.

    On ne peut que déplorer que les différents partis et groupements de droite leur emboitent une fois de plus aveuglément le pas.

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Genève 1 commentaire