sécurité

  • A force de crier au loup…

    Imprimer

     

    blog_garçon_loup.jpg

    C'est devenu une habitude. A chaque séance du Conseil municipal des élus relatent des incidents sécuritaires, réels ou imaginaires. Une simple rumeur dans Carouge et hop, on profite d'une séance publique pour questionner le Conseil administratif. Histoire de bien montrer à la population qu'on est vigilant sur ce sujet hautement sensible.

    Dernière en date, une rumeur sur six individus supposés avoir attaqué la clinique de Carouge la veille. Interpellé par le groupe PDC, le Conseil Administratif n'a pas pu ni confirmer ni infirmer cette information. Il n'avait en effet reçu aucune information sur cet événement.

    Hier soir, dans les coulisses de la salle des commissions, on apprenait le fin mot de l'histoire. En fait, aucune attaque n'avait eu lieu à la Clinique de Carouge. Il s'agissait simplement d'un patient mal luné qui avait du être maitrisé par la police.

    A force de colporter des rumeurs publiquement, certains de mes collègues n'hésitent pas à mettre de l'huile sur le feu en participant à créer un climat délétère. Car entre les vrais incidents sécuritaires et les rumeurs, cela donne de plus en plus l'impression d'une ville de Carouge en état de siège.

    Alors merci à l'avenir de vérifier vos sources avant de les colporter publiquement. Etre responsable c'est aussi ne pas dire n'importe quoi n'importe quand juste parce qu'on est à six mois des élections !!

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 0 commentaire
  • Pour une vraie sécurité grâce à une politique de proximité

    Imprimer
    blog_video_cameras_2010.jpg

    La rentrée va voir rejaillir le débat sur les caméras de surveillance à Carouge. A entendre certains partis, c’est LA solution qui permettra enfin de distinguer les honnêtes citoyens des méchants. On leur porte tellement de vertus que certains pensent même qu’elles permettront de lutter contre les nuisances sonores.

     

     

    En fait, la seule chose qui est sûre, c’est qu’il s’agit d’un système couteux dont l’efficacité est loin d’être démontrée. Utiles pour surveiller des lieux fermés au public, les caméras ne sont pas adaptées aux espaces publics libres d’accès tels que rues et places. De plus, elles créent un faux sentiment de sécurité et sont très intrusives, mettant en péril la sphère privée des habitants.

     

    Il faut au contraire mettre en place une vraie politique sécuritaire de proximité qui lutte efficacement contre les abus perpétrés dans notre cité.

    C’est pourquoi les verts ont déposé ce printemps une motion au Conseil municipal invitant le Conseil administratif à prendre enfin des mesures pour améliorer la situation. Concrètement, nous y demandons de continuer les expériences menées par le service social et de renforcer la présence à pieds des gardiens de l’ordre sur Carouge en procédant immédiatement au recrutement d’agents de police municipale supplémentaires. Nous y proposons également de mettre en place des contrats de quartier et de développer le commerce de proximité et les aménagements urbains afin de favoriser la convivialité. Outre un renforcement du rôle et de la formation des concierges, nous souhaitons voir créés des postes d’ilotiers communaux et développées des campagnes de communication axées sur le respect. Enfin, nous appelons le Conseil administratif à inciter les commerçants carougeois à abandonner toutes les stratégies qui favorisent les abus d’alcool (happy hours, consommations alcoolisées gratuites pour les jeunes filles, etc...).

     

    Seule une telle approche globale visant à ce que les habitants se réapproprient l’espace publique permettra de renforcer durablement la paix sociale à Carouge.

    Lien permanent Catégories : Carouge 3 commentaires