udc

  • FER et UDC : dans l'intérêt des entrepreneurs ?

    Imprimer
    blog_fer_2011.jpg

    La Fédération des Entreprises Romande (FER) a tranché : Pour faire partir ces horribles gauchistes de la mairie de la Ville, elle n’hésitera pas à soutenir le candidat de l’UDC. Il en irait de l’intérêt des entreprises genevoises.

    Je dois avouer que je m’interroge vraiment sur la pertinence de l’analyse de la FER et donc sur son objectivité. Car que l’on pense à la croissance économique de Genève ou à l’intérêt des PMEs, la gauche n’a pas vraiment de quoi faire peur. Au contraire…

    Toutes les villes tenues par la gauche (soit quasiment toutes les grandes villes de suisse) connaissent une attractivité jamais atteinte. Genève en particulier attire chaque année plus d’entreprises. Car pour les multinationales, ce qui importe dans le choix d’une ville ce n’est pas uniquement le taux d’imposition ou le niveau de charges sociales. C’est aussi la paix sociale, la sécurité, l’efficacité des moyens de communication et de transport, la qualité de l’environnement, sans oublier l’importance de l'ouverture culturelle et l’animation de la ville (qui peut faciliter le recrutement de profils pointus pour ces entreprises).

    Et l’attrait de Genève tient également à son profil « international » lié entre autre à la présence de l’ONU. Dès lors, tant pour la paix sociale que pour l’animation de la ville ou pour le maintient des organismes internationaux, soutenir un parti ouvertement xénophobe, opposé à l’entrée de la Suisse à l’ONU et fer de lance de l’interdiction des minarets, me semble un pari très risqué.

    Quant à l’intérêt des PMEs et des indépendants, je pense que, comme pour les paysans, il est mieux défendu par les Verts et la gauche que par les libéraux et l’UDC. Ce sont en effet les Verts avec les autres partis de gauche qui ont régulièrement proposé des mesures visant à favoriser les producteurs locaux et le commerce de proximité. C’est aussi la gauche qui soutient des mesures afin de mieux encadrer la sous-traitance, ceci dans le but de permettre à des entreprises locales engagées socialement et respectueuses de l’environnement d’avoir un avantage compétitif dans les mandats attribués par l’Etat.

    Comme pour les agriculteurs qui se sont vu lâchés par le PLR au profit des lobbys d’importateurs et les médecins lâchés au profit des assureurs, les PMEs suisses ne tarderont pas à réaliser que les Verts et la gauche ne sont pas leurs vrais ennemis.

    La FER, si elle entend vraiment soutenir les entrepreneurs genevois, devrait faire preuve d’un peu plus d’objectivité et arrêter de suivre aveuglément le parti libéral.

    Lien permanent Catégories : Genève 17 commentaires
  • Blocher, le retour

    Imprimer
    blog_blocher.jpg

    On a beau le sortir par la porte, il revient par la fenêtre. Le chantre de l’ethnocentrisme, le Dieu des xénophobes, le roi du réductionnisme sociétal, le grand Blocher est de retour. Et même sur Léman Bleu, en plein débat pour l’élection au Conseil administratif de Carouge, tout s’est interrompu car Monsieur Blocher confirmait sa candidature… au Conseil des Etats de Zürich.

    Alors la seule question qui me vient à l’esprit aujourd’hui est: comment se débarrasser de lui ?

    Un collègue sud-américain m’expliquait à l’instant qu’avec ses compatriotes ils avaient régulièrement prié pour qu’il perde les élections. Avec un certain succès m’a-t-il dit fièrement. Cette remarque m’a laissé songeur. Il n’y aurait donc que l’action divine qui soit capable de freiner cet être dans sa croisade démoniaque ?

    Et si les médias faisaient leur travail non seulement en le traitant comme le commun des mortels (depuis quand la course au Conseil des Etats de Zürich concerne-t-elle une TV régionale genevoise ?) mais aussi en l'interpellant avec sérieux sur le contenu de son programme qui est largement inapplicable, dangereux et d'un simplisme décoiffant. Le récent exemple du lien entre immigration et nucléaire en est l'illustration parfaite. 

    Les Blocher, Freizinger et autres Stauffer méritent-ils vraiment autant de déférence de la part de nos journalistes ? Le soi-disant"4ème pouvoir" doit-il être à ce point inféodé au "médiatique" ?

    En attendant un hypothétique retour de la "conscience journalistique", on pourra toujours rappeler à Monsieur Blocher que l’âge de la retraite en Suisse est fixée à 65 ans.

    Lien permanent Catégories : Genève 9 commentaires
  • Droite genevoise et française : même combat !

    Imprimer
    blog_droite_udc_racismed.jpgOn a beau vouloir se distinguer de nos voisins français, force est de constater que nous sommes très proches, non seulement géographiquement mais également dans les débats moraux qui animent nos sociétés.
    Prenez la question des liens entre la droite dite « républicaine » et l’extrême droite. Alors que le président Sarkozy préfère visiblement les thèses de Marine Le Pen à celles de Martine Aubry, la droite genevoise n’hésite pas à flirter avec les théories outrancières et discriminantes de l’UDC.

    Et pourtant, ici en Suisse, on ne semble pas s’en offusquer. On remarquera parblog_droite_udc_racismec.jpg exemple que si l’alliance libérale-gauche à Vernier a été considérée par les médias comme « contre-nature », celle de l’Entente avec l’UDC à Carouge n’a même pas engendré un seul article de presse !!

    Pourtant, nous assistons ici à un tournant politique majeur. Car si les valeurs du PLR et du PDC sont à ce point devenues compatibles avec celles de l’UDC, c’est peut-être que le programme de l’Entente ne se résume actuellement plus qu’à la défense du libéralisme économique et d’un certain corporatisme.

    blog_racisme_udc.jpgSinon comment expliquer que des partis qui se sont toujours présentés comme les détenteurs des valeurs morales ancestrales de la Suisse rejoignent l’UDC dans sa croisade raciste, sexiste et homophobe, mettant en péril l’essence même de notre nation basée sur la diversité ?

    Lien permanent Catégories : Carouge 10 commentaires
  • L'élu UDC doit être exlu

    Imprimer
    blog_voisin.jpg

    Une enquête est en cours sur un élu UDC pour avoir menacé une voisine avec une de ses armes. Cela est grave, très grave. Mais sur ce point, le Conseil municipal est unanime, ce sera à la justice de trancher.

    Toutefois, dans cette affaire, l’élu UDC a commis un autre crime. Il a abusé de sa qualité de membre de la fondation HLM (propriétaire des Tours de Carouge) pour menacer sa voisine d’expulsion.

    C’est pourquoi le conseil de la Fondation HLM a demandé au Conseil municipal d’exclure ce membre. Selon les statuts de cette Fondation, il appartient en effet au Conseil municipal de décider. C’est donc ce qu’il fera prochainement selon une procédure mise en place pour permettre au concerné de plaider sa cause.

    En ce qui me concerne, ma position est claire : il faut l’exclure de la Fondation HLM.

    Je tiens à préciser que cette décision n’est pas motivée par son appartenance politique. Je considère toutefois qu’en agissant ainsi, il a non seulement abusé de sa fonction mais a décrédibilisé tous les élus et membres des conseils de fondations qui travaillent, eux, au service de la population.

    Alors, à moins que de nouveaux éléments viennent prouver son innocence, je demande à ce que des sanctions soient prises. Il en va de notre crédibilité.

    Lien permanent Catégories : Carouge 11 commentaires