verts

  • Les Verts sont plus que jamais nécessaires

    Imprimer

     

    verts,droite,parlement,environnement

    Depuis quelques années il est de bon ton de prétendre que les Verts n’ont plus d’utilité, les autres partis ayant intégré les concepts de développement durable dans leurs programmes.

    La réalité est malheureusement bien différente.

    Il y a d’abord de multiples raisons de voter écolo, en lien avec nos positions sociales et économiques que nous partageons en grande partie avec nos collègues de l’Alternative.

    Lorsque l’on voit les prises de position de la majorité de droite au Grand Conseil et au parlement fédéral, du PDC à l’UDC, on réalise vite que les nécessaires réformes du système économique ne viendront pas d’elle.

    Leurs oppositions acharnées à l’initiative Minder, au soutien par les plus fortunés à l’assurance chômage, à l’instauration d’un salaire minimum digne ou encore leur détermination à réduire comme peau de chagrin la solidarité fiscale en sont les dernières éclatantes démonstrations.

    Quant aux réformes sociétales telles que par exemple l’égalité hommes-femmes,  la reconnaissance du mariage gay ou encore la dépénalisation de certaines drogues, elles sont malheureusement toujours bloquées par les mêmes qui s’autoproclament défenseurs des libertés individuelles!!


    Dans le domaine de la protection de l’environnement et en dépit de réels progrès effectués dans le verbe, les engagements concrets restent proches du néant.

    Si après l’accident de Fukushima les partis ont tous intégré, par opportunisme, la sortie du nucléaire dans leurs programmes, ils n’hésitent déjà plus, moins de deux ans après, à remettre en question cette décision.

    Sous la pression du lobby nucléaire, le PLR et ses alliés rechignent désormais à honorer leur promesse. Même Doris Leuthard se refuse à fixer une date de sortie.

    Il en va de même pour les OGM. Sous la pression de grands groupes agroalimentaires, la droite parlementaire exige désormais de ne pas reconduire le moratoire au-delà de 2017, ouvrant la porte de notre agriculture à cette technologie des plus hasardeuses. Alors même que cela ne répond ni à une demande de nos paysans ni à un besoin pour les consommateurs.

    On pourrait encore citer l’opposition systématique de ces partis à la mobilité douce et aux transports publics depuis des décennies qui a amené Genève à être aujourd’hui la ville la plus motorisée de Suisse. Le blocage des zones piétonnes ou du projet de Vélibs en sont les derniers exemples.

     

    Alors en cette période de forte urbanisation portée par une croissance démographique et une pression opportuniste de certains lobbys, il est plus que jamais nécessaire de soutenir notre parti qui n’a eu de cesse, depuis 30 ans, de rappeler que la qualité de vie doit être au cœur de nos politiques.

     

     

    Lien permanent Catégories : Genève, Votations 4 commentaires
  • Succès des Verts : une question de crédibilité

    Imprimer
    Blog_verts_nucléairec.jpg

    Les Verts connaissent depuis quelques semaines des succès inespérés. Après les élections régionales en Allemagne et à Bâle Campagne, voici que les zurichois ont élu un Conseiller d’Etat Vert.

    De nombreux journalistes attribuent cela, avec raison, à la catastrophe nucléaire de Fukushima. La population sait que pour sortir d’une situation écologiquement périlleuse, les Verts sont les plus crédibles. Elle se tourne vers les seuls qui non seulement maîtrisent les questions énergétiques mais proposent des solutions réalistes pour réduire les risques.

    D’autre part, il y a une certaine confiance envers un parti dont le niveau de corruption reste très faible en comparaison à d’autres. En temps de crise, la population vote pour celles et ceux en qui elle peut avoir confiance. Dès lors, la collusion de différents partis avec des lobbys responsables de la crise (nucléaire, automobile, …) ne peut que leur être préjudiciable.

    Pourtant les journalistes auraient tort de n’y voir qu’un épiphénomène. D’abord parce qu’il faudra un certain temps pour que la population oublie le soutien indéfectible de la droite Suisse au lobby pronucléaire. Mais aussi parce qu’en raison de l’épuisement de la planète, une réorientation majeure des priorités va forcément avoir lieu.

    Dès lors qui mieux que les Verts saura accompagner ce virage forcément périlleux ?

    Lien permanent Catégories : Genève 11 commentaires
  • Une question de perception...

    Imprimer

     blog_resultatsCM.gif

    blog_resultatsCMb.gif

    Certains parlent de faire barage à la gauche... mais parlent-ils bien de Genève ?

    Car hormis Vernier et Carouge où l'alternative garde une majorité de sièges, la droite et l'extrême droite contrôlent désormais quasiment tous les parlements municipaux, y compris en Ville de Genève. Alors pourquoi les journalistes parlent-ils tous d'une "nécessaire reconquête" pour la droite ?

    En fait le problème pour les libéraux-radicaux et leur allié PDC n'est pas de battre la gauche mais bien de reconquérir la confiance de l'électorat de droite qui actuellement leur préfère le MCG et l'UDC.

    Doivent-ils pour cela s'en distancer ou au contraire les cloner, au risque de perdre le reste de leurs électeurs ? Vaste dilemme que je leur laisse le soin de gérer.

    Car à Carouge, nous avons assez de travail à lancer la campagne de l'Alternative. Une alternative unie autour d'un programme ambitieux et visionnaire au service de la population carougeoise. Je vous inviterai tout prochainement à le découvrir mais vous dis d'ores et déjà :

    blog_alternative_photo_02_2011.jpg

    Le 17 avril Votez la liste Alternative sur laquelle je me présente avec Jeannine de Haller et Stéphanie Lammar.

     

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 0 commentaire
  • Le 13 mars : Allez voter !!

    Imprimer
    blog_verts_carouge.jpg

    Le mois de mars arrive et avec lui, les élections municipales.

    Pour Genève, elles revêtent cette année une importance particulière. Avec un taux de chômage qui ne baisse pas, une crise du logement sans précédent et le trafic motorisé qui congestionne et pollue de plus en plus notre cité, d’énormes défis attendent les autorités. Au vu de ce tableau assez sombre, la tentation serait forte de voter pour ceux qui s’opposent et crient le plus fort, pour les « neinsager ».

    Mais ça serait une grosse erreur car ce dont ont besoin les habitantes et habitants ce sont des solutions concrètes et réalistes. Solutions que les Verts vous proposent et qui sont décrites dans notre programme (voir notre site Internet : www.verts-carouge.ch). Dès lors je ne peux que vous inviter à voter pour les Verts.

    Pour Carouge, il faut glisser dans l’urne la liste no3. Une liste qui allie diversité et qualité. Sans oublier que c’est la plus paritaire de la commune !!

    1 Nicolas Walder, Sociologue, Directeur de Genèveroule, Président de l’EMS des Pervenches

    2 Sonja Molinari, Politologue, Chargée de projets dans le domaine de la coopération et du développement

    3 Pierre Maulini, Directeur d’un studio d’enregistrement et doublages, Membre du comité de la Loterie Romande

    4 Corinne Murbach, Coordinatrice TV à la Radio-Télévision Suisse

    5 Didier Prod’Hom, Architecte à l’Office cantonal du logement et enseignant à l’HEPIA (vacataire)

    6 Isabelle Juan-Milbert, Politologue, Professeure à l’IHEID

    7 Damien Rochette, Adjoint Direction générale de l’action sociale, Vice-président de Pro Natura Genève

    8 Catherine Marti, Praticienne de Shiatsu, Coordinatrice du parcours d’accueil des nouveaux habitants de Carouge

    9 Renato Scariati, Géographe, Bibliothécaire-documentaliste à l’Université de Genève, membre de l’association des parents d’élèves de la Tambourine

    10 Denise Martin, Ancienne débutée du Gd-Conseil, Fondatrice de l’association culturelle « la Cie des Mots »

    11 Andreas Fuhrer, Employé de banque, Membre du Comité de l’association des habitants de la Tambourine

    Investissez pour l’avenir : Votez Verts

    Lien permanent Catégories : Carouge 5 commentaires
  • Gouverner ou s'opposer : les Verts carougeois ont choisi

    Imprimer
    blog_menteur.gif

    Le samedi matin, tous les partis politiques se retrouvent sur la place du marché à Carouge. Chacun amenant ses programmes et arguments. Certains profitent même de la campagne pour lancer des initiatives un peu "démago" comme la carte privilège qui permettra aux carougeoises et carougeois de bénéficier de rabais dans les établissements subventionnés par la commune. Ils sont sûrs d'avoir leurs signatures, car comment être contre? Surtout qu'ils ne nous expliquent pas comment ils comptent la financer cette carte (augmentation pour les non-carougeois ou subventionnement supplémentaire ?). Car in fine, il faudra bien que les institutions couvrent ces rabais.

    Mais sur cette place, on peut aussi différencier les partis dont le programme se résume à critiquer les actions des autres et ceux qui proposent des solutions concrètes et originales. C'est le cas des Verts qui n'ont pas vocation à se cantonner à un parti d'opposition. Nous avons prouvé, avec nos récents Conseillers et Conseillères d'Etat ainsi que nos différents Conseillers administratifs dans d'autres communes, que nous savions gouverner avec cohérence et détermination. Et tout aussi important, nous avons prouvé que nous savions assumer nos décisions. C'est cela aussi gouverner.

    C'est pourquoi, sur la place du marché le samedi matin, on rigole aussi beaucoup lorsque des partis qui se sont opposé au système des macarons à Carouge depuis des années l'intègrent dans leur programme. Ou alors lorsque les partis qui ont (ou ont eu) des représentants au Conseil administratif de Carouge et ce à plusieurs reprises nous promettent monts et merveilles. 

    Alors venez nous rejoindre pour rire ensemble sur la place du marché tous les samedis matin jusqu'au 16 avril et surtout VOTEZ LE RENOUVEAU : LA LISTE NO 3, LES VERTS.

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 0 commentaire